FAQ

Foire Aux Questions
v6Protect

Logiciel de cybersécurité pour site et application

Qu’est-ce que le FISA (Foreign Intelligence Surveillance Act) ?

Le 22 décembre 2023, les État-Unis ont prolongé la loi FISA « Foreign Intelligence Surveillance Act » #Section702 jusqu’en avril 2024, autorisant les agences de renseignement américaines à accéder massivement aux communications des Européens.

Un projet de réforme, le FISA Reform and Reauthorization Act (FRRA), propose d’élargir la portée de la loi, pouvant affecter des entreprises européennes via le droit extraterritorial américain.

Comment v6Protect aide t’il à l’homologation des téléservices ?

La solution v6Protect peut aider à l’homologation de vos téléservices sur ces différents critères :

– Fixer et/ou identifier les exigences de sécurité incombant aux prestataires
– Identifier les données importantes à protéger
– Procéder à des vérifications techniques automatiques de la sécurité du service
– Fermer tous les ports non strictement nécessaires
– Utiliser des applicatifs récents et maintenus à jour par leurs éditeurs
– Disposer d’une politique d’application des mises à jour fonctionnelles et de sécurité du service numérique
– Mettre en œuvre des bonnes pratiques de développement sécurisé du service
– Réaliser une veille régulière des vulnérabilités et des campagnes de compromission
– Réaliser une analyse de risque de la sécurité du service numérique
– Réaliser un audit de la sécurité du service
– Planifier l’organisation de contrôles et d’audits de sécurité réguliers
– Recourir à un service de supervision de la sécurité

Qu’est-ce que le Cyberscore ?

Le Cyberscore permettra aux internautes d’évaluer la sécurité de leurs données personnelles sur les sites et sur les réseaux sociaux sur lesquels ils naviguent.

La loi n° 2022-309 du 3 mars 2022 pour la mise en place d’une certification de cybersécurité des plateformes numériques destinée au grand public est accessible sur le site Legifrance.
La loi Cybersore aussi appelée Loi Lafon est le résultat de la volonté de la France de se doter d’un cadre de protection des données personnelles des citoyens.

Quels sont les objectifs de la réglementation DORA ?

Publié au JO de l’UE du 27 décembre 2022, la nouvelle réglementation DORA (Digital Operational Resilience Act) est un ensemble de mesures européennes visant à améliorer et à soutenir tous les services financiers et d’assurance numériques et, par conséquent, les entreprises qui y sont liées.

L’objectif de DORA est d’unifier les règles avec un niveau de sécurité commun et d’aider les entreprises à :
– Identifier les actifs et les risques liés à l’activité,
– Protéger le système d’information pour assurer la fourniture de services d’infrastructure critiques,
– Détecter les événements liés à la cybersécurité,
– Réagir aux incidents, soutenir les activités de récupération et améliorer la situation,
– Récupérer et restaurer les systèmes affectés.

Cette mesure vise à assurer un niveau minimum de résilience au secteur financier.

Il devra s’appliquer à partir du 17 janvier 2025 dans tous les États membres. Les normes techniques à respecter devront être publiées au cours de l’année 2024.

Qu’est ce que le NIST CyberSecurity Framework 2.0 ?

En janvier 2020, le National Institute of Standards and Technology (NIST) a publié une version mise à jour de son cadre de cybersécurité, connu sous le nom de NIST Cybersecurity Framework 2.0. Le cadre de cybersécurité du NIST est un ensemble de lignes directrices, de normes et de meilleures pratiques destinées à aider les organisations à renforcer leur posture de cybersécurité.

Le NIST Cybersecurity Framework 2.0 a été conçu pour améliorer et étendre la version précédente (1.1) en tenant compte des commentaires et des retours d’expérience des utilisateurs.

Le NIST Cybersecurity Framework n’est pas une norme ou une réglementation contraignante, mais plutôt un ensemble de recommandations. Les organisations peuvent utiliser ce cadre comme base pour développer et améliorer leurs programmes de cybersécurité, en fonction de leurs besoins spécifiques.

Comment un WAF contribue-t-il à notre conformité aux réglementations en matière de cybersécurité ?

Un Web Application Firewall (WAF) contribue significativement à la conformité aux réglementations en matière de cybersécurité en renforçant la sécurité des applications web contre diverses menaces et vulnérabilités.

L’implémentation d’un Web Application Firewall (WAF) contribue de manière significative à la conformité aux réglementations en renforçant la sécurité des applications web et en répondant aux exigences spécifiques de confidentialité, d’intégrité et de disponibilité des données imposées par ces réglementations. Cependant, il est important de noter que le WAF doit être utilisé en conjonction avec d’autres mesures de sécurité pour une approche globale et efficace de la cybersécurité.

Le NIST Cybersecurity Framework 2.0 a été conçu pour améliorer et étendre la version précédente (1.1) en tenant compte des commentaires et des retours d’expérience des utilisateurs.

Le NIST Cybersecurity Framework n’est pas une norme ou une réglementation contraignante, mais plutôt un ensemble de recommandations. Les organisations peuvent utiliser ce cadre comme base pour développer et améliorer leurs programmes de cybersécurité, en fonction de leurs besoins spécifiques.

Qu’est ce que la loi de Programmation Militaire (LPM) 2024-2030 ?

Publiée au Journal officiel du 2 août 2023, la Loi LPM 2023-2024 a pour but de définir les objectifs de la politique de défense en France et sa programmation financière.

Parmi ces objectifs : +40% du budget par rapport à la précédente LPM (413.3 Milliards / 7 ans), le renforcement des effectifs du ministère des armées, ainsi que des dispositions sur le renseignement et la cybersécurité. Le texte a été définitivement adopté le 13 juillet 2023.

En quoi consiste le NIS 2 (Network and Information system Security) ?

Publiée au JO de l’UE du 14 décembre 2022, la directive NIS 2 a pour objectif d’harmoniser et de renforcer la cybersécurité sur le territoire européen.

La directive devra être transposée (en droit français) d’ici le 17 octobre 2024. Plus de 100.000 entités sont concernées.

En quoi consiste le Cyber Resilience Act (CRA) ?

La proposition de règlement CRA (ou législation sur la cyber-résilience) vise à définir des exigences communes aux États européen en matière de cybersécurité pour les produits comportant des éléments numériques (p.ex. objets connectés – IoT, et logiciels).

Les produits les plus critiques (p.ex. gestionnaires des mots de passe, antivirus, système d’exploitation) seront soumis à des obligations plus strictes. En cas de non respect des exigences, le produit pourra faire l’objet de restrictions de commercialisation en Europe.
Une position commune sur la proposition législative a été publiée le 19 juillet 2023.

En quoi consiste le Digital Services Act (DSA) ?

Publié au JO de l’UE du 27 octobre 2022, le règlement DSA a pour objectif d’encadrer les pratiques des géants du web, en particulier ceux qui touchent 10% de la population en Europe.

Jusqu’à présent, 19 plateformes sont concernées. Parmi les règles du DSA, les plateformes devront expliquer davantage le fonctionnement de leur algorithme ; interdire les publicités ciblées aux mineurs et les publicités utilisant des données personnelles ; et améliorer les mécanismes de suppression de contenus illégaux.

Le règlement est entré en vigueur le 25 août 2023.

Qu’est-ce que la norme PCI DSS ?

La norme de sécurité des données PCI (PCI DSS) a été établie en 2004 par les principaux émetteurs de cartes de paiement. Elle est maintenue par le Conseil des normes de sécurité PCI. Il fournit des exigences opérationnelles et techniques pour protéger les données des titulaires de cartes.

Les objectifs de la norme PCI DSS v4.0 sont de continuer à répondre aux besoins de sécurité du secteur des paiements, de promouvoir la sécurité en tant que processus continu, d’ajouter de la flexibilité pour différentes méthodologies et d’améliorer les méthodes de validation.

Qu’est-ce-que le « CaRE » (Cyber accélération et Résilience des établissements) ?

Baptisé « CaRE » (Cyber accélération et Résilience des établissements), ce programme gouvernemental est issu des travaux de la « Task Force Cyber » mise en œuvre en décembre 2022 par trois ministères, dont celui de la Santé. Objectif : enrayer la prolifération des attaques sur les structures de santé.

4 axes et 20 objectifs quadrillent le programme CaRE :
– L’axe « Gouvernance et résilience »
– L’axe « Ressources et mutualisation »
– L’axe « Sensibilisation »
– L’axe « Sécurité opérationnelle »

Qu’est-ce que le Cyber Résilience Act ?

Le 18 avril 2023, la Commission a adopté la proposition de règlement établissant des mesures destinées à renforcer la solidarité et les capacités dans l’UE afin de détecter les menaces et incidents de cybersécurité, de s’y préparer et d’y réagir, le “règlement sur la cybersolidarité.

La stratégie de cybersécurité de l’UE adoptée en décembre 2020 mentionnait la création d’un cyberbouclier européen renforçant les capacités de détection des cybermenaces et de partage d’informations dans l’UE. Les 8 et 9 mars 2022, les ministres des États membres de l’UE chargés des questions de télécommunications se sont réunis de manière informelle à Nevers et ont exprimé le souhait que l’UE se prépare pleinement à faire face aux cyberattaques à grande échelle. Dans ses conclusions de mai 2022 sur la posture cyber, le Conseil a souligné la nécessité de combler les lacunes en matière de réaction et de préparation aux cyberattaques, en invitant la Commission à présenter une proposition relative à un nouveau fonds d’intervention d’urgence en matière de cybersécurité.

La proposition de la Commission introduit donc un “cyberbouclier européen”, composé de centres d’opérations (SOC), rassemblés au sein de plusieurs plateformes SOC plurinationales financées par le programme pour une Europe numérique. Le budget total alloué à l’ensemble des actions relevant du règlement de l’UE sur la cybersolidarité s’élève à 1,1 milliard d’euros, dont environ 2/3 seront financés par l’UE au titre du programme pour une Europe numérique.

Qu’est-ce que la cybersécurité ?

L’évolution des technologies et de leur mise en application par les utilisateurs impose une perpétuelle adaptation de la cybersécurité afin de limiter les menaces sur internet. Elle est logiquement devenue vitale pour les particuliers, mais surtout pour les entreprises qui possèdent des bases de données sensibles dans leurs systèmes d’information.

Pour assurer la cybersécurité, des efforts coordonnés s’imposent sur l’ensemble du système d’information et appliquer les règles du DICT :

– Disponibilité : La disponibilité est la caractéristique d’une information d’être accessible et utilisable par son destinataire autorisé à l’endroit et à l’heure prévue. En bref : une mise à disposition contrôlée,
– Intégrité : L’intégrité est la caractéristique d’une information de n’être modifiée que par des personnes autorisées et selon un procédé défini. En bref : des modifications maîtrisées,
– Confidentialité : La confidentialité est cette caractéristique d’une information de n’être accessible qu’à ceux qui sont autorisés. En bref : une liste de distribution maîtrisée,
– Traçabilité : La traçabilité est la caractéristique qui conserve les traces de l’état et des mouvements de l’information. En bref : un enregistrement des traces.

Qu’est-ce que le Cyber Threat Intelligence ?

La Cyber Threat Intelligence (CTI) ou Intelligence sur les Menaces Cybernétiques est un domaine de la cybersécurité qui se concentre sur la collecte, l’analyse et l’interprétation de données relatives aux menaces informatiques et à la sécurité. L’objectif principal de la CTI est de fournir des informations exploitables permettant de comprendre et de contrer les menaces cybernétiques.

En résumé, la Cyber Threat Intelligence est un pilier essentiel de la cybersécurité moderne, permettant aux organisations de rester informées des menaces potentielles, d’améliorer leur résilience face aux attaques, et de renforcer leurs défenses de manière proactive.

Qu’est-ce que la sécurité des applications web ?

La sécurité des applications web revêt une importance cruciale pour plusieurs raisons, en particulier à mesure que les applications web deviennent des composants essentiels des activités commerciales, des services en ligne et de la vie quotidienne.

Voici quelques raisons clés pour lesquelles la sécurité des applications web est si importante :

– Protection des Données Sensibles : Les applications web traitent souvent des données sensibles telles que les informations personnelles des utilisateurs, les données financières et d’autres informations confidentielles. Assurer la sécurité de ces données est essentiel pour éviter tout accès non autorisé et toute fuite d’informations,

– Prévention des Attaques : Les applications web sont des cibles attrayantes pour les cybercriminels. Des attaques telles que les injections SQL, les Cross-Site Scripting (XSS), et les Cross-Site Request Forgery (CSRF) peuvent être exploitées pour compromettre la sécurité des applications et des utilisateurs,

– Maintien de la Confiance des Utilisateurs : La confiance des utilisateurs est cruciale pour le succès d’une application web. Une faille de sécurité peut entraîner la perte de confiance des utilisateurs, ce qui peut avoir des conséquences graves sur la réputation de l’entreprise,

– Conformité Réglementaire : De nombreuses réglementations exigent la protection des données personnelles et la mise en place de mesures de sécurité robustes. La non-conformité peut entraîner des sanctions financières et des répercussions juridiques,

– Éviter les Pertes Financières : Les attaques réussies contre des applications web peuvent entraîner des pertes financières importantes, que ce soit en raison de la fraude, de l’interruption des activités, ou des coûts associés à la remédiation,

– Prévention des Intrusions : Les applications web sont souvent des points d’entrée privilégiés pour les attaquants cherchant à compromettre des réseaux plus larges. Une sécurité appropriée des applications web contribue à prévenir les intrusions dans l’infrastructure sous-jacente,

– Garantie de la Disponibilité : Les attaques de déni de service distribué (DDoS) peuvent rendre une application web indisponible. La sécurité des applications web aide à mitiger ces attaques et à assurer la disponibilité des services,

– Protection de la Réputation de l’Entreprise : Les failles de sécurité qui conduisent à des compromissions de données peuvent gravement nuire à la réputation d’une entreprise. La protection de la réputation est un enjeu majeur pour la continuité des activités,

– Intégration de la Cybersécurité : Dans un environnement numérique en constante évolution, la cybersécurité est une composante essentielle de la stratégie globale de l’entreprise. La sécurité des applications web contribue à renforcer la posture de sécurité globale,

– Évolution des Menaces : Les attaques informatiques évoluent constamment. Une sécurité proactive des applications web est nécessaire pour faire face aux nouvelles menaces et aux tactiques sophistiquées des attaquants.

Pourquoi la sécurité des applications web est-elle importante ?

La sécurité des applications web revêt une importance cruciale pour plusieurs raisons, en particulier à mesure que les applications web deviennent des composants essentiels des activités commerciales, des services en ligne et de la vie quotidienne.

Voici quelques raisons clés pour lesquelles la sécurité des applications web est si importante :

    • Protection des Données Sensibles :
      Les applications web traitent souvent des données sensibles telles que les informations personnelles des utilisateurs, les données financières et d’autres informations confidentielles. Assurer la sécurité de ces données est essentiel pour éviter tout accès non autorisé et toute fuite d’informations,
    • Prévention des Attaques :
      Les applications web sont des cibles attrayantes pour les cybercriminels. Des attaques telles que les injections SQL, les Cross-Site Scripting (XSS), et les Cross-Site Request Forgery (CSRF) peuvent être exploitées pour compromettre la sécurité des applications et des utilisateurs,
    • Maintien de la Confiance des Utilisateurs :
      La confiance des utilisateurs est cruciale pour le succès d’une application web. Une faille de sécurité peut entraîner la perte de confiance des utilisateurs, ce qui peut avoir des conséquences graves sur la réputation de l’entreprise,
    • Conformité Réglementaire :
      De nombreuses réglementations exigent la protection des données personnelles et la mise en place de mesures de sécurité robustes. La non-conformité peut entraîner des sanctions financières et des répercussions juridiques,
    • Éviter les Pertes Financières :
      Les attaques réussies contre des applications web peuvent entraîner des pertes financières importantes, que ce soit en raison de la fraude, de l’interruption des activités, ou des coûts associés à la remédiation,
    • Prévention des Intrusions :
      Les applications web sont souvent des points d’entrée privilégiés pour les attaquants cherchant à compromettre des réseaux plus larges. Une sécurité appropriée des applications web contribue à prévenir les intrusions dans l’infrastructure sous-jacente,
    • Garantie de la Disponibilité :
      Les attaques de déni de service distribué (DDoS) peuvent rendre une application web indisponible. La sécurité des applications web aide à mitiger ces attaques et à assurer la disponibilité des services,
    • Protection de la Réputation de l’Entreprise :
      Les failles de sécurité qui conduisent à des compromissions de données peuvent gravement nuire à la réputation d’une entreprise. La protection de la réputation est un enjeu majeur pour la continuité des activités,
    • Intégration de la Cybersécurité :
      Dans un environnement numérique en constante évolution, la cybersécurité est une composante essentielle de la stratégie globale de l’entreprise. La sécurité des applications web contribue à renforcer la posture de sécurité globale,
    • Évolution des Menaces :
      Les attaques informatiques évoluent constamment. Une sécurité proactive des applications web est nécessaire pour faire face aux nouvelles menaces et aux tactiques sophistiquées des attaquants.

En somme, la sécurité des applications web est un élément essentiel de la cybersécurité globale. Elle garantit la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité des données, tout en contribuant à prévenir les pertes financières, à maintenir la confiance des utilisateurs et à respecter les exigences réglementaires.

Quels sont les principaux risques de sécurité pour les applications web ?

Les principaux risques de sécurité des applications web sont liées à des vulnérabilités qui peuvent être présentes sur les composants applicatifs qui composent l’application. Les attaquants vont tenter d’exploiter ces vulnérabilités pour voler de la donnée et la revendre ou déposer des ramsonwares afin de corrompre la donnée. Les attaquants pourront demander une somme d’argent en échange de la clé de déchiffrement du ramsonware.

Quelles sont les meilleures pratiques pour assurer la protection contre les attaques de cross-site scripting (XSS) ?

La protection contre les attaques de Cross-Site Scripting (XSS) est essentielle pour garantir la sécurité des applications web. En dehors de la mise en place d’un WAF pour une protection 24/7, voici quelques bonnes pratiques pour aider à prévenir les attaques XSS :

– Validation Côté Serveur :
Effectuez une validation appropriée côté serveur pour toutes les données d’entrée. Assurez-vous que les données reçues respectent les formats attendus et ne contiennent pas de scripts malveillants,
– Blocage des Données :
Sécuriser correctement les données avant de les inclure dans le code HTML. Les frameworks web modernes fournissent souvent des fonctions pour effectuer cela, par exemple, htmlspecialchars() en PHP ou escape() en JavaScript,
– Utilisation de Content Security Policy (CSP) :
Implémentez une politique de sécurité des contenus (CSP) pour restreindre les sources autorisées à partir desquelles les ressources peuvent être chargées. Cela peut aider à atténuer les attaques XSS en limitant les sources de script autorisées,
– Filtrage des Entrées :
Filtrer et restreindre les types de données acceptées. Par exemple, si un champ d’entrée est censé contenir uniquement des caractères alphabétiques, assurez-vous qu’il n’accepte pas de balises ou de scripts,
– Utilisation de HTTPS :
Utilisez toujours HTTPS pour chiffrer les communications entre le navigateur et le serveur. Cela peut aider à prévenir les attaques de type Man-in-the-Middle (MitM) qui pourraient modifier le contenu des pages web,
– Mises à Jour Régulières :
Assurez-vous que toutes les bibliothèques, frameworks et composants tiers utilisés dans votre application web sont à jour. Les vulnérabilités connues sont souvent corrigées dans les mises à jour,
– Sécurisation des Cookies :
Utilisez des attributs sécurisés tels que “HttpOnly” et “Secure” pour les cookies afin de les rendre moins susceptibles d’être exploités par des attaques XSS,
– Session Cookies :
Renouvelez régulièrement les identifiants de session pour réduire le risque d’usurpation de session en cas de compromission,
– Validation Côté Client :
Bien que la validation côté client ne soit pas suffisante par elle-même, elle peut fournir une couche supplémentaire de protection en signalant rapidement les erreurs aux utilisateurs et en réduisant le risque d’attaques automatisées,
– Formation et Sensibilisation :
Sensibilisez le personnel de développement aux risques liés aux attaques XSS et fournissez une formation régulière sur les meilleures pratiques en matière de sécurité,
– Monitoring et Journalisation :
Mettez en place une journalisation et un suivi des tentatives d’attaques XSS. Cela permet une détection précoce et une réponse rapide en cas d’incident,
– Évaluation d’Impact sur la Protection des Données (EIPD) :
Effectuez une évaluation d’impact sur la protection des données pour les fonctionnalités sensibles afin d’identifier les risques potentiels d’attaques XSS.

En combinant ces meilleures pratiques, vous pouvez renforcer la sécurité de votre application web contre les attaques XSS et protéger les utilisateurs contre les conséquences néfastes de ces exploits. Nous recommandons toutefois la mise en place d’un Web Application Firewall apportant une protection maximale contre ce type d’attaque.

Qu’est-ce qu’une évaluation de la sécurité des applications web et pourquoi est-elle essentielle ?

Une évaluation de la sécurité des applications web (Web Application Security Assessment) est un processus systématique visant à identifier, évaluer et atténuer les vulnérabilités de sécurité dans une application web. Cette démarche vise à garantir que l’application est résiliente face aux attaques et qu’elle respecte les normes de sécurité requises.

Voici pourquoi une telle évaluation est essentielle :

– Identification des Vulnérabilités : L’évaluation de la sécurité des applications web permet d’identifier les vulnérabilités potentielles présentes dans le code, la configuration, ou la conception de l’application. Cela inclut des problèmes tels que les injections SQL, les failles XSS (Cross-Site Scripting), les erreurs de configuration, etc,

– Prévention des Attaques : En identifiant et en corrigeant les vulnérabilités, une évaluation de sécurité réduit le risque d’exploitation par des attaquants. Cela contribue à prévenir les attaques malveillantes, y compris les tentatives d’intrusion, le vol de données, et les manipulations non autorisées,

– Protection des Données Sensibles : Les applications web traitent souvent des données sensibles, telles que les informations personnelles des utilisateurs. Une évaluation de sécurité garantit que ces données sont correctement protégées contre les accès non autorisés, les fuites d’informations et d’autres menaces potentielles,

– Conformité aux Normes et Réglementations : De nombreuses réglementations et normes de sécurité, telles que le RGPD, PCI DSS, HIPAA, exigent des entreprises qu’elles garantissent la sécurité de leurs applications web. Une évaluation de sécurité permet de s’assurer que l’application est conforme à ces normes,

– Renforcement de la sensibilisation des Utilisateurs : Les utilisateurs ont besoin de savoir que les applications qu’ils utilisent sont sécurisées. En effectuant des évaluations de sécurité régulières et en communiquant sur les mesures prises pour renforcer la sécurité, une organisation renforce la confiance de ses utilisateurs,

– Protection de la Réputation : Les failles de sécurité peuvent avoir des conséquences graves sur la réputation d’une organisation. En prévenant les incidents de sécurité grâce à des évaluations régulières, une entreprise peut éviter les atteintes à sa réputation,

– Détection Précoce des Problèmes : L’évaluation de sécurité permet de détecter les problèmes de sécurité dès le stade du développement, ce qui facilite leur correction avant la mise en production. Cela réduit les coûts associés à la résolution de vulnérabilités identifiées tardivement,

– Amélioration Continue : Les évaluations de sécurité fournissent des retours d’information précieux pour améliorer continuellement les pratiques de développement et renforcer la posture globale de sécurité de l’organisation,

– Gestion des Risques : Une évaluation de sécurité aide à évaluer et à gérer les risques associés à l’utilisation d’une application web. Cela permet de prendre des décisions éclairées sur la manière de traiter les vulnérabilités identifiées,

– Protection contre les Menaces Émergentes : Les paysages de sécurité évoluent constamment avec l’émergence de nouvelles menaces. Une évaluation de sécurité aide à rester à jour et à adapter les défenses de l’application en conséquence.

En résumé, une évaluation de la sécurité des applications web est essentielle pour préserver l’intégrité, la confidentialité et la disponibilité des applications, garantir la conformité aux normes, renforcer la confiance des utilisateurs et atténuer les risques liés aux cybermenaces.

Quelles sont les tendances émergentes en matière de sécurité des applications web que les entreprises devraient prendre en compte ?

La sécurité des applications web est un domaine en constante évolution en raison des avancées technologiques et des changements dans le paysage des menaces. Voici quelques tendances émergentes en matière de sécurité des applications web que les entreprises devraient prendre en compte :

– Protection des API (API Security): Avec l’essor des architectures basées sur les microservices, la sécurité des API devient cruciale. Les entreprises doivent mettre en œuvre des mesures pour authentifier, autoriser et chiffrer les communications entre les différentes parties de leur infrastructure basée sur les API,
– Zero Trust Architecture : La philosophie Zero Trust stipule qu’aucune entité, qu’il s’agisse d’utilisateurs internes ou d’appareils, ne doit être automatiquement considérée comme digne de confiance. Les entreprises adoptent des approches Zero Trust pour renforcer la sécurité des applications web en vérifiant continuellement l’identité et l’accès, même pour les utilisateurs internes,
– Protection contre les Bots et l’Automatisation Malveillante : Les attaques automatisées, telles que les bots malveillants, sont de plus en plus fréquentes. Les entreprises adoptent des solutions de protection contre les bots pour détecter et atténuer les activités automatisées susceptibles de causer des dommages,
– Détection des Menaces en Temps Réel (Real-time Threat Detection) : La nécessité de détecter les menaces en temps réel s’intensifie. Les entreprises adoptent des solutions de détection des menaces en temps réel pour identifier rapidement les activités suspectes et répondre aux incidents de sécurité de manière plus proactive,
– Sécurité des Conteneurs et des Orchestrateurs : Avec la popularité croissante des conteneurs et des orchestrateurs tels que Kubernetes, la sécurité des applications déployées dans ces environnements est devenue une priorité. Les entreprises doivent mettre en œuvre des pratiques de sécurité spécifiques aux conteneurs pour protéger leurs applications,
– Intelligence Artificielle (IA) et Analyse Comportementale : L’intégration de l’intelligence artificielle et de l’analyse comportementale dans les solutions de sécurité des applications web permet une détection plus avancée des menaces. Ces technologies peuvent identifier des schémas d’activité anormaux et renforcer la prévention des attaques,
– Protection des Données des Utilisateurs : Avec des réglementations telles que le RGPD, la protection des données des utilisateurs est une priorité. Les entreprises investissent dans des solutions de chiffrement, de gestion des accès et de contrôle des données pour assurer la confidentialité et l’intégrité des informations des utilisateurs,
– Développement Sécurisé (DevSecOps) : L’intégration de la sécurité dès les premières étapes du cycle de vie de développement des applications est essentielle. Les entreprises adoptent des pratiques DevSecOps pour intégrer la sécurité de manière transparente dans leurs processus de développement et de déploiement,
– Ransomware ciblant les Applications Web : Les attaques de ransomware ciblant directement les applications web deviennent plus fréquentes. Les entreprises doivent mettre en place des mesures de protection robustes, telles que des sauvegardes régulières et des mécanismes de récupération, pour minimiser l’impact de ces attaques,
– Automatisation de la Gestion des Vulnérabilités : L’automatisation de la gestion des vulnérabilités permet aux entreprises de découvrir, évaluer et atténuer rapidement les vulnérabilités dans leurs applications web. Cela inclut l’utilisation d’outils d’automatisation pour scanner et remédier aux failles de sécurité,
– Multi-Factor Authentication (MFA) Renforcée : Avec l’augmentation des attaques d’usurpation d’identité, les entreprises renforcent l’utilisation de l’authentification multifacteurs pour renforcer la sécurité des accès aux applications web.

En résumé, les entreprises doivent rester attentives aux tendances émergentes en matière de sécurité des applications web et ajuster leurs stratégies de sécurité en conséquence pour faire face à un paysage des menaces en constante évolution.

Quels sont les avantages d’une approche proactive envers la conformité réglementaire en cybersécurité ?

Adopter une approche proactive envers la conformité réglementaire en cybersécurité offre plusieurs avantages significatifs pour les organisations :

– Réduction des Risques de Non-Conformité,
– Prévention des Sanctions et Amendes,
– Renforcement de la Réputation,
– Protection des Données Sensibles,
– Meilleure Gestion des Risques,
– Réponse Rapide aux Évolutions Réglementaires
– Amélioration de la Gouvernance,
– Optimisation des Ressources internes,
– Sensibilisation et Formation Continues,
– Renforcement de la Résilience,
-Avantage Concurrentiel,
-Facilitation des Partenariats Commerciaux.

En résumé, une approche proactive envers la conformité réglementaire en cybersécurité contribue à minimiser les risques, à renforcer la résilience, à préserver la réputation de l’organisation et à favoriser une culture de sécurité solide. C’est un investissement stratégique qui aligne la sécurité informatique avec les objectifs commerciaux globaux de l’organisation.

Comment les tests d’intrusion sont-ils utilisés pour évaluer la sécurité des applications web ?

Les tests d’intrusion simulent des attaques réelles sur les applications web pour identifier les vulnérabilités potentielles et garantir une sécurité robuste.

Quels sont les avantages d’un test d’intrusion régulier pour les applications web ?

Les tests d’intrusion réguliers identifient les faiblesses de sécurité, permettant des corrections préventives, renforçant la résilience des applications contre les cybermenaces.

Quels scénarios de test choisir pour évaluer l’efficacité d’un WAF ?

Les scénarios sont choisis en fonction des attaques courantes. Cela inclut des tentatives d’injections SQL, des attaques par cross-site scripting (XSS), et d’autres vecteurs d’attaques fréquents comme les attaques DDoS.

Pouvez-vous expliquer le rôle du WAF dans la protection contre les attaques courantes, telles que les injections SQL et les attaques par cross-site scripting (XSS) ?

Le WAF agit comme une barrière de protection en filtrant le trafic HTTP/HTTPS, détectant et bloquant les tentatives d’exploitation de vulnérabilités, comme les injections SQL et les attaques XSS.

Quelles sont les caractéristiques clés d’un WAF efficace et comment choisissez-vous celui qui convient le mieux à nos besoins ?

Un WAF efficace offre une détection précise des menaces, une faible incidence sur les performances, et des fonctionnalités de gestion adaptées. Le choix dépend des spécificités des applications et des besoins de sécurité.

Quels sont les scénarios de test de sécurité les plus courants pour évaluer la robustesse des applications web ?

Pour évaluer la robustesse des applications web, il est essentiel de réaliser des tests de sécurité approfondis. Voici quelques scénarios de test de sécurité courants utilisés pour évaluer la sécurité des applications web :

– Injections SQL,
– Cross-Site Scripting (XSS),
– Cross-Site Request Forgery (CSRF),
– Dépassement de Tampon (Buffer Overflow),
– Vérification d’Accès Non Autorisée,
– Tests d’Authentification Faible ou Défectueuse,
– Injection de Commandes,
– Exposition d’Informations Sensibles,
– Validation des Entrées,
– Attaques de Séances,
– Sécurité des Fichiers Téléchargés,
– Sécurité des Protocoles,
– Validation des Côtés Client et Serveur,
– Tests d’Injection LDAP,
– Tests d’Injection XPath.

Ces scénarios de test ne sont évidemment pas exhaustifs. Il est recommandé d’effectuer des tests de manière régulière et après chaque modification significative de l’application pour garantir une sécurité continue.

Quelles sont les meilleures pratiques pour intégrer les résultats des scans de vulnérabilités dans une stratégie globale de sécurité des applications web ?

Intégrer les résultats des scans de vulnérabilités dans une stratégie globale de sécurité des applications web est une étape cruciale pour renforcer la posture de sécurité de votre environnement.

Voici quelques meilleures pratiques pour maximiser l’efficacité de cette intégration :

1- Planification régulière des scans :
Planifiez des scans de vulnérabilités réguliers pour assurer une surveillance continue de la sécurité des applications web. La fréquence des scans peut dépendre de la criticité des applications et de la rapidité des changements dans l’environnement,
2- Utilisation d’outils proposant une couverture exhaustive des risques :
Choisissez des outils de scan de vulnérabilités réputés et fiables. Les outils bien établis et régulièrement mis à jour garantissent une couverture exhaustive des vulnérabilités,
3- Priorisation des vulnérabilités :
Classez les vulnérabilités identifiées en fonction de leur gravité, en utilisant des critères tels que le CVSS Score, l’EPSS, le CISA KEV. Cela permet de prioriser les correctifs en se concentrant sur les vulnérabilités les plus critiques,
4- Intégration avec le cycle de développement :
Intégrez les scans de vulnérabilités dans le cycle de développement logiciel (SDLC) pour identifier et corriger les vulnérabilités dès le début du processus de développement,
5- Automatisation des scans :
Automatisez autant que possible les processus de scan pour une exécution régulière et une réponse rapide aux nouvelles vulnérabilités. Cela peut être réalisé à l’aide d’outils d’automatisation et d’intégration continue (CI/CD),
6- Intégration avec les outils de gestion des vulnérabilités :
Intégrez les résultats des scans avec des outils de gestion des vulnérabilités pour une traçabilité, une gestion centralisée et une collaboration efficace dans la remédiation des vulnérabilités,
7- Détection des faux positifs :
Mettez en place des mécanismes pour détecter et gérer les faux positifs. Une validation manuelle peut être nécessaire pour confirmer la validité des résultats des scans,
8- Communication transparente :
Communiquez de manière transparente avec les parties prenantes, y compris les développeurs, les équipes de sécurité, et la direction. Fournissez des rapports compréhensibles et des recommandations claires,
9- Formation et sensibilisation :
Sensibilisez les équipes de développement à la sécurité des applications web. Fournissez une formation sur la gestion des vulnérabilités et la manière de corriger les problèmes identifiés,
10- Suivi rigoureux des correctifs :
Assurez-vous qu’un suivi rigoureux des correctifs est effectué après chaque scan. Cela garantit que les vulnérabilités identifiées sont effectivement corrigées,
11- Tests de sécurité supplémentaires :
Complétez les scans de vulnérabilités par d’autres tests de sécurité, tels que des tests d’intrusion, pour identifier des vulnérabilités qui pourraient ne pas être détectées par les scans automatisés,
12- Évaluation de la conformité :
Évaluez la conformité aux normes et aux meilleures pratiques de sécurité, telles que les recommandations d’OWASP (Open Web Application Security Project),
13- Révision des configurations sécuritaires :
Revoyez régulièrement les configurations de sécurité des applications pour vous assurer qu’elles sont alignées sur les bonnes pratiques et les politiques de sécurité de l’organisation,
14- Analyse des Tendances :
Analysez les tendances au fil du temps pour identifier des modèles ou des domaines persistants de vulnérabilités. Cela peut aider à prendre des mesures proactives pour renforcer la sécurité.

En intégrant ces meilleures pratiques dans votre stratégie globale de sécurité des applications web, vous pouvez optimiser la détection et la gestion des vulnérabilités, renforçant ainsi la robustesse de vos applications face aux menaces potentielles.

Quelles sont les étapes pour remédier aux vulnérabilités identifiées lors des analyses, et comment assurer le suivi des corrections ?

Les vulnérabilités sont classées par niveau de criticité. La solution propose un processus de correction hiérarchisé.

Le suivi est effectué à travers des rapports réguliers.

En quoi consiste le processus de surveillance continu après la mise en place d’un WAF pour s’assurer de son efficacité à long terme ?

La surveillance continue implique l’analyse régulière des journaux du WAF, des mises à jour constantes des règles de sécurité, et des tests périodiques pour s’assurer de la détection proactive des menaces.

Pouvez-vous expliquer le concept de “bug bounty” et comment notre entreprise peut en bénéficier pour renforcer sa cybersécurité ?

Un programme de bug bounty invite des chercheurs en sécurité indépendants à identifier des vulnérabilités en échange de récompenses. Mettre en place un programme de bug bounty peut offrir une approche proactive pour identifier et corriger les vulnérabilités.

v6Protect possède des partenaires spécialisés sur ce périmètre. Si vous souhaitez être mis en relation, nous vous invitons à nous contacter.

Quelles sont les implications de la conformité PCI DSS pour nos applications web, et comment les tests de sécurité contribuent-ils à cette conformité ?

La conformité PCI DSS est essentielle pour les entreprises traitant des transactions par carte de crédit.

Les tests de sécurité aident à identifier les failles de sécurité qui pourraient compromettre cette conformité, permettant des ajustements préventifs.

En quoi consistent les services de surveillance de la menace, et comment notre entreprise peut-elle en bénéficier pour anticiper les attaques potentielles ?

Les services de surveillance de la menace impliquent une analyse constante des activités suspectes.

Cela permet une détection précoce des menaces potentielles, offrant à notre entreprise la possibilité de prendre des mesures avant qu’une attaque ne se concrétise.

Qu’est ce que le CTEM (Continuous Threat Exposure Management) ?

La Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces (Continuous Threat Exposure Management, CTEM) est une approche qui vise à évaluer et à atténuer en permanence l’exposition aux menaces d’une organisation. Elle implique une surveillance constante des actifs, des vulnérabilités et des menaces, ainsi que des actions continues pour minimiser le risque.

Voici quelques caractéristiques et composants clés de la Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces :

1- Surveillance Continue : La CTEM repose sur une surveillance continue de l’environnement informatique de l’organisation, y compris les actifs, les configurations, les vulnérabilités et les menaces émergentes,
2- Analyse des Actifs : Elle implique l’identification constante des actifs de l’organisation, tels que les serveurs, les bases de données, les applications, les appareils IoT, etc,
3- Évaluation des Vulnérabilités : La CTEM évalue en permanence les vulnérabilités présentes dans les systèmes informatiques pour identifier les points faibles qui pourraient être exploités par des attaquants,
4- Intelligence sur les Menaces : Intégration de l’intelligence sur les menaces pour rester informé des nouvelles menaces, des attaques émergentes et des techniques utilisées par les attaquants,
5- Prioritisation des Risques : En fonction des vulnérabilités et des menaces identifiées, la CTEM permet de hiérarchiser les risques et de se concentrer sur les éléments les plus critiques,
6- Actions Correctives Continues : Mise en œuvre continue d’actions correctives pour réduire l’exposition aux menaces, que ce soit par des correctifs logiciels, des changements de configuration, des ajustements de politique de sécurité, etc,
7- Automatisation des Processus : L’automatisation est souvent utilisée pour accélérer la détection des vulnérabilités, la réponse aux incidents, et d’autres processus liés à la CTEM,
8- Réponse aux Incidents Continue : La CTEM intègre des processus de réponse aux incidents continus pour identifier et contenir rapidement les incidents de sécurité,
9- Adaptabilité : Elle doit s’adapter constamment à l’évolution du paysage des menaces, des technologies et des activités de l’organisation,
10- Évaluation des Performances : La CTEM évalue en permanence l’efficacité des mesures de sécurité mises en place et ajuste les stratégies en conséquence.

L’objectif global de la Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces est de réduire le temps pendant lequel une organisation est vulnérable aux menaces en assurant une surveillance constante et des actions proactives pour minimiser les risques de sécurité. Cette approche est souvent considérée comme essentielle dans le contexte de la cybersécurité moderne, où les menaces évoluent rapidement.

Qu’est ce que l’EASM ?

L’External Attack Surface Management (EASM) se réfère à la pratique de gestion de la surface d’attaque externe d’une organisation. La surface d’attaque externe comprend tous les éléments qui sont exposés à l’extérieur de l’infrastructure d’une entreprise et qui pourraient potentiellement être exploités par des acteurs malveillants. Cela englobe les points d’entrée accessibles depuis Internet, tels que les serveurs, les applications web, les services cloud, les appareils IoT, etc.

Voici quelques aspects importants de l’External Attack Surface Management :

1- Identification des Points d’Entrée : Il s’agit d’identifier tous les points d’entrée externes, y compris les domaines, les adresses IP, les sous-domaines, les applications web, etc,
2- Surveillance et Inventaire Continus : Maintenir un inventaire à jour de la surface d’attaque externe en surveillant constamment les changements dans l’infrastructure, tels que l’ajout de nouveaux serveurs, de nouvelles applications, etc,
3- Analyse des Vulnérabilités : Évaluer régulièrement les éléments de la surface d’attaque pour identifier et corriger les vulnérabilités de sécurité qui pourraient être exploitées par des attaquants,
4- Gestion des Risques : Évaluer le risque associé à chaque élément de la surface d’attaque externe et hiérarchiser les actions de sécurisation en fonction de ces évaluations de risques,
5- Protection des Points d’Entrée : Mettre en place des mesures de sécurité appropriées pour protéger les points d’entrée, tels que des pare-feu, des filtres web, des systèmes de détection d’intrusion, etc,
6- Conformité Réglementaire : Assurer la conformité aux réglementations de sécurité et de confidentialité qui peuvent exiger la protection des données sensibles accessibles depuis l’extérieur,
7- Intelligence sur les Menaces : Utiliser des sources d’intelligence sur les menaces pour anticiper les types d’attaques possibles et adapter la stratégie de sécurité en conséquence,
8- Réponse aux Incidents : Être prêt à réagir rapidement en cas d’incident, en ayant des plans de réponse aux incidents spécifiques à la surface d’attaque externe.

En somme, l’External Attack Surface Management est une composante essentielle de la cybersécurité moderne, car elle permet aux organisations de comprendre, surveiller et protéger efficacement les points d’entrée externes qui peuvent être exploités par des attaquants.

Qu’est-ce-qu’un scanner de vulnérabilité ?

Un scanner de vulnérabilité est un outil informatique utilisé pour identifier les faiblesses potentielles dans un système, un réseau ou une application. Il analyse ces éléments à la recherche de vulnérabilités de sécurité telles que des erreurs de configuration, des failles de logiciel ou d’autres points faibles qui pourraient être exploités par des personnes malveillantes.

Ces scanners aident à renforcer la sécurité en permettant aux responsables de la sécurité de prendre des mesures correctives pour prévenir d’éventuelles attaques.

Qu’est-ce qu’un Plan d’Action Sécurité (PAS) ?

Un Plan d’Action Sécurité (PAS) est un document qui identifie les mesures spécifiques que doit prendre une organisation pour améliorer sa sécurité informatique. Il découle généralement d’une évaluation de la sécurité, comme un audit de sécurité, un test d’intrusion, ou une analyse des risques.

Le PAS est conçu pour remédier aux faiblesses et aux vulnérabilités identifiées, renforcer la posture de sécurité de l’organisation, et atténuer les risques associés.

Un Plan d’Action Sécurité est un outil essentiel pour aider les organisations à améliorer leur posture de sécurité de manière proactive.

Il contribue à guider les efforts de sécurisation et à garantir que les ressources sont allouées de manière appropriée pour atténuer les risques de manière efficace.

En quoi consiste l’External Attack Surface Vulnerability ?

L’External Attack Surface Vulnerability se réfère aux vulnérabilités présentes dans la surface d’attaque externe d’une organisation. La surface d’attaque externe comprend tous les points d’entrée accessibles depuis l’extérieur de l’infrastructure d’une entreprise, tels que les serveurs, les applications web, les services cloud, les appareils IoT, etc.

Les vulnérabilités dans l’external attack surface peuvent être exploitées par des attaquants pour compromettre la sécurité d’une organisation. Ces vulnérabilités peuvent être liées à des erreurs de configuration, des défauts de sécurité dans les applications web, des vulnérabilités logicielles non corrigées, des faiblesses dans les protocoles de communication, etc.

Pour atténuer les risques associés à l’external attack surface vulnerability, les organisations adoptent des pratiques telles que la gestion continue de l’exposition aux menaces (Continuous Threat Exposure Management, CTEM), l’utilisation de pare-feu, de solutions de prévention des intrusions, de tests d’intrusion réguliers, et la mise en œuvre de bonnes pratiques de sécurité. Il est essentiel de comprendre et de sécuriser cette surface d’attaque externe pour renforcer la posture de sécurité globale de l’organisation.

Comment v6Protect aide à la gestion de l’External Attack Surface Vulnerability ?

v6Protect aide sur plusieurs points à la gestion de l’External Attack Surface Vulnerability :

1- Vulnérabilités Logicielles : Des versions obsolètes de logiciels, des failles de sécurité non corrigées ou des configurations incorrectes peuvent créer des vulnérabilités,
2- Problèmes de Configuration : Des paramètres de configuration incorrects sur les serveurs, pare-feu, routeurs, etc., peuvent ouvrir des portes dérobées aux attaquants,
3- Défauts de Sécurité dans les Applications Web : Des vulnérabilités telles que les injections SQL, les scripts intersites (XSS), les problèmes d’authentification, etc., dans les applications web accessibles depuis l’extérieur,
4- Mauvaises Configurations : Des erreurs de configuration peuvent exposer des données sensibles ou permettre des accès non autorisés,
5- Exposition Inutile : Des services, des ports ou des protocoles inutiles exposés à l’extérieur peuvent augmenter la surface d’attaque sans nécessité,
6- Faiblesses dans les Protocoles de Communication : Des vulnérabilités dans les protocoles de communication peuvent être exploitées pour des attaques telles que l’usurpation d’identité, la falsification de paquets, etc,
7- Protection applicative web (Web Application Firewall) : Mise en place d’une protection efficace.

Comment prioriser son plan de remédiation ?

La priorisation d’un plan de remédiation des failles de sécurité est une étape cruciale pour garantir une utilisation efficace des ressources disponibles tout en réduisant les risques de manière significative.

– Évaluation de la Criticité : Évaluez la criticité de chaque faille de sécurité en fonction de son impact potentiel sur l’organisation. Considérez les conséquences financières, opérationnelles et réputationnelles d’une exploitation réussie de la vulnérabilité,
– Exploitabilité : Évaluez la facilité avec laquelle une faille de sécurité peut être exploitée. Certaines vulnérabilités peuvent être plus difficiles à exploiter que d’autres, mais cela ne signifie pas qu’elles sont moins critiques. Cependant, cela peut influencer la rapidité avec laquelle elles doivent être corrigées,
– Exposition aux Menaces : Tenez compte de la probabilité que la faille soit exploitée par des acteurs malveillants. La surface d’attaque, l’importance des actifs concernés et les tendances de sécurité peuvent aider à déterminer cette probabilité,
– Contexte Opérationnel : Considérez le contexte opérationnel de l’organisation. Des facteurs tels que la criticité des systèmes, la sensibilité des données, la conformité réglementaire, et les exigences métier spécifiques peuvent influencer la priorité des corrections,
– Utilisation de Menaces Simulées : Les simulations d’attaques peuvent aider à identifier les vulnérabilités les plus exploitées dans un environnement de production simulé. Cela permet de prioriser les corrections en fonction des risques réels,
– Base de Données de Vulnérabilités : Utilisez des bases de données de vulnérabilités, telles que le NIST National Vulnerability Database (NVD) ou le Common Vulnerabilities and Exposures (CVE), pour accéder à des informations détaillées sur chaque faille, y compris les évaluations de risques,
– Analyse des Rapports de Tests de Sécurité : Si des tests de sécurité, des audits ou des évaluations ont été effectués, analysez les rapports pour identifier les failles de sécurité et évaluer leur impact,
– Automatisation de la Gestion des Vulnérabilités : Utilisez des outils d’automatisation de la gestion des vulnérabilités pour scanner en continu les systèmes et fournir des évaluations de risques actualisées,
– Échéanciers et Ressources Disponibles : Considérez les échéanciers disponibles et les ressources allouées pour la remédiation. Certaines corrections peuvent nécessiter plus de temps ou de ressources que d’autres,
– Collaboration Interne : Impliquez différentes parties prenantes, y compris les équipes informatiques, les responsables de la sécurité, les équipes métier et les dirigeants, dans le processus de priorisation pour obtenir une vue d’ensemble holistique.

En utilisant une approche équilibrée qui prend en compte la criticité, l’exploitabilité, l’exposition aux menaces et d’autres facteurs, vous pouvez élaborer un plan de remédiation efficace qui cible les failles de sécurité de manière stratégique pour réduire les risques globaux de l’organisation.

Qu’est-ce qu’on VOC (Vunerability Operations Center) ?

Un “Vulnerability Operations Center” (VOC) peut inclure les responsabilités suivantes :

1- Surveillance des Vulnérabilités : Surveillance constante des vulnérabilités au sein des systèmes informatiques de l’organisation,
2- Analyse des Vulnérabilités : Évaluation approfondie des vulnérabilités pour comprendre leur impact et leur criticité,
3- Coordination des Correctifs : Mise en place de mesures correctives pour atténuer les vulnérabilités, y compris l’application de correctifs logiciels et d’autres actions,
4- Intégration d’Intelligence sur les Menaces : Utilisation d’informations sur les menaces pour anticiper les vulnérabilités émergentes,
5- Réponse aux Incidents de Sécurité : Coordination des réponses aux incidents de sécurité liés à des vulnérabilités,
6- Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces (CTEM) : Pratique de gestion visant à évaluer et atténuer en permanence l’exposition aux menaces,
7- Éducation et Sensibilisation : Sensibilisation des employés et des parties prenantes à l’importance de la gestion des vulnérabilités.

Qu’est ce que l’EPSS ?

L’EPSS (Exploit Prediction Scoring System) est un système conçu pour évaluer et prédire le risque associé à l’exploitation potentielle des vulnérabilités de sécurité.

C’est une méthodologie visant à fournir une évaluation quantitative du risque lié à une vulnérabilité spécifique.

L’objectif principal de l’EPSS est d’aider les professionnels de la sécurité informatique à hiérarchiser les vulnérabilités en fonction de leur potentiel d’exploitation et de l’impact potentiel sur la sécurité d’un système. Il tente de quantifier la probabilité qu’une vulnérabilité soit exploitée avec succès, ainsi que l’impact que cette exploitation pourrait avoir.

Le processus de l’EPSS peut impliquer l’analyse de divers facteurs, tels que la complexité de l’exploit, l’accès requis, la présence d’outils automatisés, la notoriété de la vulnérabilité, et d’autres aspects liés à la faisabilité d’une exploitation réussie. Ces facteurs sont souvent pondérés et évalués pour générer un score global de prédiction d’exploitation.

Il est important de noter que l’efficacité de tout système de prédiction d’exploitation dépend de la qualité des données d’entrée et de l’exactitude des évaluations. L’EPSS peut être un outil précieux dans le processus de gestion des vulnérabilités en aidant les organisations à concentrer leurs ressources sur les vulnérabilités les plus critiques et les plus susceptibles d’être exploitées.

Il est recommandé de consulter les références spécifiques à l’EPSS dans le contexte où il est utilisé, car différentes organisations ou experts peuvent mettre en œuvre des approches légèrement différentes de l’EPSS en fonction de leurs besoins et de leur compréhension des menaces spécifiques.

Qu’est-ce que le catalogue KEV ?

Le catalogue KEV est une liste de vulnérabilités connues que les cybercriminels ont exploitées lors d’attaques récentes. Le catalogue est tenu à jour par la CISA, une agence gouvernementale responsable de la cybersécurité et de la sécurité des infrastructures aux États-Unis.

L’objectif du catalogue est de fournir des informations aux organisations et aux particuliers sur les vulnérabilités qui sont actuellement ciblées par les cybercriminels, afin qu’ils puissent prendre des mesures pour se protéger contre ces attaques.

Le CISA KEV pour identifier les vulnérabilités qui ont déjà été exploitées dans la nature. Ces vulnérabilités peuvent être considérées comme particulièrement critiques et nécessitant une correction rapide.

Quel est le périmètre des audits d’exposition sur internet est prévu par le national (FSSI / ANS) ?

Il est important de noter que les informations spécifiques concernant le périmètre des audits d’exposition sur Internet réalisés dans le cadre de la FSSI (Fonction Système d’Information de l’État) en France peuvent évoluer, et il est toujours recommandé de se référer aux sources officielles ou aux dernières mises à jour publiées par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information).

Dans le contexte de la FSSI, l’ANSSI est l’autorité nationale en matière de sécurité des systèmes d’information en France. L’ANSSI définit des normes, des recommandations et des bonnes pratiques pour renforcer la sécurité des systèmes d’information, notamment dans le secteur public.

– Évaluation des Expositions : Analyse des éléments du système d’information exposés sur Internet, y compris les services, les serveurs, les applications web, etc,
– Identification des Vulnérabilités : Recherche de vulnérabilités potentielles sur les actifs exposés afin de s’assurer qu’ils sont correctement sécurisés,
– Configuration des Systèmes : Vérification de la configuration des systèmes exposés pour s’assurer qu’ils respectent les normes de sécurité et les bonnes pratiques recommandées,
– Conformité aux Politiques de Sécurité : Vérification de la conformité des actifs exposés aux politiques de sécurité et aux normes de l’ANSSI,
– Tests d’Intrusion Simulés : Simulation d’attaques pour évaluer la résilience des systèmes exposés et détecter les éventuelles faiblesses de sécurité,
– Analyse des Flux Réseau : Étude des flux réseau pour identifier les connexions entrantes et sortantes, les points de terminaison et les comportements anormaux.

Contre quoi protège un Par-Feu Applicative (WAF) ?

Un pare-feu applicatif Web (WAF) est conçu pour protéger les applications web contre divers types d’attaques et de menaces.

Voici quelques-unes des principales catégories de cyberattaques contre lesquelles un WAF offre une protection :

1- Injections SQL (SQL Injection) : Un WAF peut détecter et bloquer les tentatives d’injection SQL, où un attaquant tente d’injecter du code SQL malveillant dans les requêtes de base de données pour accéder ou manipuler des données,
2- Cross-Site Scripting (XSS) : Les attaques XSS consistent à injecter des scripts malveillants dans des pages web consultées par d’autres utilisateurs. Un WAF peut identifier et bloquer ces tentatives, protégeant les utilisateurs finaux contre des scripts non autorisés,
3- Cross-Site Request Forgery (CSRF) : Les attaques CSRF exploitent la confiance que le site accorde aux requêtes émises par l’utilisateur authentifié. Un WAF peut détecter et bloquer les tentatives de CSRF pour empêcher des actions non autorisées,
4- Injections de commandes (Command Injection) : Les attaques par injection de commandes tentent d’injecter des commandes système malveillantes dans les entrées de l’application. Un WAF peut identifier et prévenir ces attaques,
5- Exploitation de vulnérabilités connues : Un WAF peut bloquer l’exploitation de vulnérabilités connues dans les logiciels, les frameworks ou les bibliothèques utilisés par l’application, offrant ainsi une protection contre les attaques ciblant des failles bien connues,
6- Exploitation de faiblesses d’authentification et d’autorisation : Les tentatives d’exploitation des faiblesses dans les mécanismes d’authentification et d’autorisation peuvent être détectées et bloquées par un WAF,
7- Fuites d’informations sensibles : Un WAF peut contribuer à prévenir la fuite d’informations sensibles en bloquant les tentatives d’accès non autorisé à des fichiers ou données confidentiels,
8- Attaques par déni de service (DoS) et déni de service distribué (DDoS) : Certains WAF sont capables de détecter et atténuer les attaques par déni de service, où les serveurs sont submergés de requêtes malveillantes dans le but de rendre le service inaccessible,
9- Exploitation de faiblesses dans la désérialisation : Les attaques liées à la désérialisation, qui exploitent des vulnérabilités dans le processus de conversion d’objets, peuvent être détectées et bloquées par un WAF,
10- Attaques par élévation de privilèges : Les tentatives d’exploitation de vulnérabilités pour obtenir des privilèges non autorisés peuvent être détectées et empêchées par un WAF.

Il est important de noter que bien que les WAF offrent une protection significative, ils ne doivent pas être la seule mesure de sécurité. Une approche holistique de la sécurité, comprenant des pratiques de codage sécurisées, des mises à jour régulières, et d’autres contrôles de sécurité, est essentielle pour assurer la sécurité globale des applications web.

Qu’est-ce le TOP 10 de l’OWASP ?

L’OWASP (Open Web Application Security Project) établit une liste des 10 principales vulnérabilités de sécurité des applications web, connue sous le nom de “OWASP Top 10”.
Version de 2021 de l’OWASP Top Ten :

1 – Injection (A1) : Les attaques par injection, telles que les injections SQL ou les injections OS, surviennent lorsque des données non fiables sont incorporées dans des commandes envoyées à une interprétation de code,
2- Bris de l’Authentification (A2) : Les attaques visant à contourner ou à compromettre les mécanismes d’authentification, y compris les attaques de force brute, la gestion incorrecte des sessions et les faiblesses dans les mécanismes d’authentification,
3- Exposition aux Données Sensibles (A3) : Les problèmes liés à la divulgation inappropriée d’informations sensibles, tels que l’exposition de données confidentielles, de clés d’API, ou d’autres informations privées,
4- XML External Entity (XXE) (A4) : Les attaques qui exploitent les vulnérabilités liées au traitement des entités XML externes, permettant à un attaquant de lire des fichiers locaux, de scanner le réseau interne, ou d’exécuter d’autres actions malveillantes,
5- Broken Access Control (A5) : Les faiblesses dans les mécanismes de contrôle d’accès, pouvant conduire à des autorisations incorrectes ou à des accès non autorisés à des ressources,
6- Sécurité des Configurations Inappropriées (A6) : Les erreurs liées à une configuration de sécurité inappropriée, incluant la présence de configurations par défaut non sécurisées, d’informations de débogage exposées, et d’autres problèmes de configuration,
7- Cross-Site Scripting (XSS) (A7) : Les attaques XSS se produisent lorsque des scripts malveillants sont injectés dans des pages web consultées par d’autres utilisateurs, compromettant ainsi la sécurité de l’application,
8- Deserialisation Insecure (A8) : Les erreurs de désérialisation qui peuvent être exploitées pour exécuter du code malveillant, lire des données sensibles, ou mener d’autres actions indésirables,
9- Utilisation de Composants avec des Vulnérabilités Connues (A9) : Les vulnérabilités liées à l’utilisation de composants logiciels obsolètes ou présentant des failles de sécurité connues,
10- Insuffisance de Surveillance et de Journalisation (A10) : Les problèmes liés à une surveillance et une journalisation insuffisantes, pouvant conduire à des retards dans la détection d’attaques ou à une réponse inadéquate aux incidents.

Qu’est-ce-que l’ACN ?

𝘓’𝘈𝘭𝘭𝘪𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘊𝘰𝘯𝘧𝘪𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘕𝘶𝘮é𝘳𝘪𝘲𝘶𝘦 (𝘈𝘊𝘕) 𝘳𝘦𝘱𝘳é𝘴𝘦𝘯𝘵𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘦𝘯𝘵𝘳𝘦𝘱𝘳𝘪𝘴𝘦𝘴 (𝘭𝘦𝘢𝘥𝘦𝘳𝘴 𝘮𝘰𝘯𝘥𝘪𝘢𝘶𝘹, 𝘗𝘔𝘌 𝘦𝘵 𝘌𝘛𝘐) 𝘥𝘶 𝘴𝘦𝘤𝘵𝘦𝘶𝘳 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘯𝘧𝘪𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘯𝘶𝘮é𝘳𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘯𝘰𝘵𝘢𝘮𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘤𝘦𝘭𝘭𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘤𝘺𝘣𝘦𝘳𝘴é𝘤𝘶𝘳𝘪𝘵é 𝘦𝘵 𝘥𝘦 𝘭’𝘪𝘥𝘦𝘯𝘵𝘪𝘵é 𝘯𝘶𝘮é𝘳𝘪𝘲𝘶𝘦.

L’ACN est membre de la FIEEC (Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication) et participe aux travaux du Comité Stratégique de Filière – CSF – des industries de sécurité. Par ailleurs, l’ACN est également membre fondateur de l’ECSO (European CyberSecurity Organisation).

L’ACN a pour vocation :
– D’être le représentant institutionnel de la filière du secteur de la confiance numérique auprès des pouvoirs publics ;
– D’être force de propositions, par l’élaboration de livres blancs, de fiches techniques, de contributions techniques, et des positions par rapport aux projets de législations nationales et européennes ;
– D’apporter des éléments de valeurs et innovants dans les débats nationaux et internationaux ;
– D’analyser l’écosystème de la confiance numérique et de permettre aux entreprises de toute taille (Startup, PME, Grands groupes et ETI) de mener des actions collectives au sein de la filière.

Qui est concerné par la cybersécurité ?

La cybersécurité concerne pratiquement tout le monde, des individus aux grandes entreprises en passant par les gouvernements.

Quelle est la différence entre la sécurité informatique et la cybersécurité ?

La cybersécurité traite généralement des crimes et des fraudes cybernétiques, ainsi que de l’application de la loi. En revanche, la sécurité informatique s’occupe de l’accès non autorisé, de la divulgation, de la modification et de la perturbation des données.

Quels sont les 4 piliers de la sécurité informatique ?

La cybersécurité d’entreprise repose sur quatre piliers: les personnes, les actifs, les contrôles de sécurité et les configurations système.

Quels sont les cinq objectifs principaux de la sécurité informatique ?

Les 5 objectifs de la sécurité informatique présentés dans cet article peuvent donc être simplement résumés ainsi : elle protège la fiabilité, l’intégrité, l’authentification et la confidentialité et la disponibilité des données.

Quel est le but de la cybersécurité ?

La cybersécurité est la pratique consistant à protéger les systèmes, les réseaux et les programmes contre les attaques numériques.

Un port ouvert sur un serveur peut-il être considéré comme une vulnérabilité en matière de cybersécurité ?

Oui, un port ouvert sur un serveur peut être considéré comme une vulnérabilité potentielle dans le contexte de la cybersécurité. Les ports sont des points d’extrémité par lesquels la communication réseau est établie entre les ordinateurs et les serveurs. Lorsqu’un port est ouvert, cela signifie qu’il écoute activement les connexions entrantes, ce qui peut poser un problème de sécurité s’il n’est pas correctement géré et sécurisé.

Qu’est ce que le Maintien en Condition de Sécurité (MCS) ?

Le Maintien en Condition de Sécurité (MCS) est un concept utilisé dans le domaine de la cybersécurité et de la gestion de la sécurité informatique. Il fait référence à l’ensemble des actions et des processus visant à maintenir un niveau de sécurité optimal dans un système informatique ou une organisation au fil du temps.

Le MCS implique la mise en œuvre de mesures proactives pour prévenir les vulnérabilités et les menaces, ainsi que la réaction rapide et appropriée en cas d’incidents de sécurité. Le Maintien en Condition de Sécurité est un processus continu qui s’intègre dans la gestion globale de la sécurité informatique, nous y retrouvons par exemple :

– Mises à Jour et Patchs : Appliquer régulièrement les mises à jour de sécurité, les correctifs logiciels et les correctifs de vulnérabilités pour garantir que les systèmes sont à jour et protégés contre les failles connues.
– Surveillance Continue : Mettre en place des systèmes de surveillance en temps réel pour détecter les activités suspectes, les intrusions potentielles ou d’autres signes de compromission.
– Gestion des Vulnérabilités : Identifier et évaluer régulièrement les vulnérabilités dans les systèmes, puis prendre des mesures pour les atténuer ou les éliminer.
– Tests de Pénétration : Réaliser des tests de pénétration réguliers pour évaluer la résilience des systèmes face aux attaques simulées.

Qu’est-ce que l’Exposition Externe (Exposure Management) ?

L’exposition externe fait référence à la surface d’attaque visible et accessible depuis l’extérieur d’un réseau ou d’un système informatique. En d’autres termes, c’est l’ensemble des ressources, des services, des applications, des données, et des points d’accès qui sont directement accessibles depuis Internet ou depuis des réseaux externes.

L’évaluation de l’exposition externe est cruciale en cybersécurité, car elle permet de comprendre comment un réseau ou un système est visible et accessible depuis l’extérieur, ce qui peut entraîner des risques potentiels de sécurité.

Évaluer et comprendre l’exposition externe est essentiel pour mettre en place des mesures de sécurité appropriées, telles que la configuration correcte des pare-feu, la gestion des identités et des accès, la surveillance du trafic entrant, et la détection d’éventuelles vulnérabilités. Cela contribue à renforcer la posture de sécurité globale d’un réseau ou d’un système informatique.

Qu’est-ce que la sécurité applicative ?

La sécurité des applications est un processus permettant d’appliquer des contrôles et des mesures aux applications d’une organisation afin de gérer le risque de leur utilisation.

Pourquoi les applications web échappent à la sécurité ?

Les applications web sont une addition de technologies, composants et de développement applicatifs. Les failles de sécurité peuvent être comparées à un document texte Word dans lequel on trouverait des fautes grammaticales, de ponctuation, de conjugaison.

Comment identifier vos vulnérabilités avant les pirates ?

Il n’est pas possible d’identifier toutes vos vulnérabilités avant les pirates, par contre il est possible de se prémunir contre les attaques en déployant un WAF (Web Application Firewall).

Il permet de protéger votre site web contre l’exploitation de ses vulnérabilités et mettre en place un pilotage de la sécurité pour anticiper l’usage qu’il pourrait être fait de ces failles de sécurité.

Pourquoi m’intéresser à la sécurité de mon site web ?

La sécurité doit faire partie des prérogatives de tout gestionnaire de site web car les risques liés peuvent engendrer des dommages importants : atteinte à l’image, perte de de revenus, coût de remédiation… En ayant un site plus sécurisé, vous vous donnez toutes les chances d’augmenter votre chiffre d’affaires et vos parts de marché.

Quels facteurs influent sur la sécurité de mon site web ?

Plusieurs facteurs affectent la sécurité de votre site Web :
– L’absence d’une politique de sécurité,
– La qualité du code de développement de votre site,
– La mise à jour de vos applicatifs,
– Les failles de vulnérabilités existantes.

90% des attaques proviennent de Bad Bots ayant pour finalité de voler vos données ou sont en provenance de Hackers qui tentent vous attaquer sur des failles connues et reconnues, souvent présentes dans le TOP 10 de l’OWASP. v6Protect a été conçu pour vous permettre de piloter et de sécuriser vos applications web de manière fluide et sans administration.

Qu’est-ce que l’OWASP ?

L’Open Web Application Security Project (OWASP) est une communauté en ligne travaillant sur la sécurité des applications Web. Leur mission est de rendre la sécurité applicative visible et accessible au plus grand nombre. L’OWASP édite une liste des 10 plus importantes vulnérabilités applicatives affectant les sites web.
Cette liste est basée sur plus de 500 utilisateurs et 40 sociétés spécialisées dans le domaine de la sécurité applicative sur un panel de plus de 100,000 applications et services web.

Comment protégez-vous les applications web contre les attaques par injection SQL ?

Le Pare-Feu Applicatif (Web Application Firewall) offre une protection complète contre les attaques par injection SQL.

Il détecte automatiquement cette typologie d’attaque et bloque instantannément la requête ainsi que l’IP.

Le module Web App Vulnerability permet également de détecter ce type de faille en amont d’une attaque et d’y attribuer une action de remédiation.

Proposez-vous de la double authentification (2FA) pour sécuriser l’accès à votre plateforme ?

Oui, il est possible d’activer la double-authentification une fois connecté à la plateforme.

Nous recommandons fortement son activation.

Vous êtes protégé contre les hackers et les bad bots.

En quoi consistent les réglementations en matière de notification d’incidents de sécurité, et comment notre entreprise y répond-elle ?

La réponse aux incidents de sécurité est une étape cruciale dans la gestion de la sécurité informatique. La rapidité et l’efficacité de la réponse peuvent avoir un impact significatif sur la minimisation des dommages potentiels.

Une politique interne de réponse aux incidents a été mise en place.

Nous vous listons ci-dessous les principales étapes :
1- Détection de l’Incident,
2- Classification de l’Incident,
3- Isolation,
4- Alerte et Communication auprès des parties prenantes et des entités juridiques,
5- Collecte de Preuves,
6- Analyse de l’Incident,
7- Éradication de la Menace,
8- Restauration des Systèmes si nécessaire,
9- Révision et Amélioration,
10- Notification des Parties Prenantes,
11- Suivi et Rapports,
12- Formation et Sensibilisation.

Cette politique interne vient en complément de la politique de Sécurité.

Quels services offrez-vous pour renforcer la sécurité des applications web ?

La plateforme française v6Protect révolutionne, à travers sa simplicité, le monitoring des vulnérabilités et la protection des applications exposées sur internet.

v6Protect offre une réponse innovante, performante et immédiatement opérationnelle contre les attaques en constante évolution.​ Vous êtes accompagnés en permanence par un support en France et une équipe d’expert pour améliorer le pilotage et le Maintien en Condition de Sécurité des applications exposées sur internet.

En résumé, voici les principaux points proposé par la plateforme v6Protect pour protéger vos applications web :
– Cartographier en continu votre surface d’attaque,
– Détecter régulièrement vos vulnérabilités,
– Récupérer en quelques secondes vos correctifs,
– Gérer facilement votre conformité,
– Protection intelligente des applications web.

Comment notre entreprise se conforme-t-elle aux réglementations en matière de protection des données, telles que le RGPD ?

La conformité au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est cruciale pour garantir le respect des droits fondamentaux des individus en matière de protection des données.

Une politique interne liée à la réglementation en matière de protections des données (RGPD) a été mise en place. Vous trouvez ci-dessous les principaux chapitres pris en compte dans cette politique :
– Nomination d’un Responsable de la Protection des Données (DPO),
-Cartographie des Données,
-Évaluation d’Impact sur la Protection des Données (EIPD),
-Base Légale pour le Traitement des Données,
-Transparence et Informations aux Personnes Concernées,
-Droits des Personnes Concernées,
-Sécurité des Données,
-Notification des Violations de Données,
-Gestion des Sous-Traitants,
-Formation et Sensibilisation,
-Gestion de la conservation des Données,
-Audit et Surveillance,
-Documentation et Tenue de Registres.

Il est important de noter que la conformité au RGPD est un processus continu.

Quelles mesures prenez-vous pour assurer la conformité avec les normes de sécurité ?

L’ensemble des mesures prises pour assurer la conformité avec les normes de sécurité sont présentées dans notre Politique de sécurité présente en ligne.

Pour toute précision complémentaire, nous vous invitons à contacter nos équipes.

Comment votre entreprise assure-t-elle la transparence vis-à-vis des clients en ce qui concerne la conformité aux réglementations ?

L’ensemble des mesures prises pour assurer la conformité avec les normes de sécurité sont présentées dans notre Politique de sécurité présente en ligne.

Pour toute précision complémentaire, nous vous invitons à contacter nos équipes.

En quoi consistent les audits de cybersécurité et comment notre solution y prépare-t-elle ?

Les audits de cybersécurité sont des évaluations systématiques et indépendantes des politiques, des procédures, des infrastructures et des technologies de sécurité d’une organisation.
Ces audits visent à identifier les vulnérabilités, les faiblesses et les risques potentiels en matière de sécurité, tout en évaluant la conformité aux politiques de sécurité établies et aux différentes normes.

En suivant ces audits, votre entreprise peut renforcer sa préparation à un audit de cybersécurité, améliorer sa posture de sécurité et répondre de manière plus efficace aux exigences de sécurité et de conformité. Il est également recommandé de travailler en collaboration avec des experts en sécurité et des auditeurs externes pour obtenir une évaluation impartiale et complète de la sécurité de votre organisation.

En quoi consistent les rapports générés après une analyse, et comment votre solution recommande-t-elle des améliorations ?

Les rapports générés après une analyse de sécurité d’une application web sont des documents détaillés qui fournissent des informations sur les vulnérabilités détectées, les risques associés et des recommandations spécifiques pour améliorer la sécurité.

Ces rapports sont essentiels pour permettre aux équipes de développement et de sécurité de comprendre les faiblesses de l’application et de prendre des mesures correctives.

L’accès à l’interface donne accès à un grand nombre d’information complémentaire aux rapports :

– Liste des Vulnérabilités,
– Description des Vulnérabilités,
– Preuves d’Exploitation (si disponibles),
– Recommandations de Correction ou contre-mesure suggérées,
– Gravité et Classification,
– Contre-Mesures Suggérées,
– Priorisation des Correctifs,
– Analyse des Risques,
– Tableaux de bord global par application,
– Résumé exécutif d’ensemble.

Proposez-vous des prestations de tests d’intrusion (Pentest) ?

v6Protect travaille avec un grand nombre d’acteurs français et experts dans leur domaine. Nous travaillons notamment avec des entreprises spécialisées en Test d’intrusion.

Nous mettons en relation nos clients avec nos partenaires sur demande.

Comment votre équipe se tient-elle informée des nouvelles menaces et vulnérabilités pour adapter les tests de sécurité en conséquence ?

Nous maintenons une veille constante sur les sites internet de référence concernant la cybersécurité (OWASP, ATT&CK, EPSS, CVSS, CPE, …) , les rapports d’incidents et les bulletins de sécurité.

Cette information est intégrée dans nos scénarios de tests de sécurité pour rester à jour face aux menaces émergentes.

Comment gérez-vous les faux positifs et garantissez-vous une évaluation précise des risques ?

Nous avons des mécanismes en place pour analyser attentivement les résultats, en distinguant les faux positifs des véritables vulnérabilités.

Notre équipe d’expert optimise jour après jour le moteur d’analyse afin de garantir une évaluation précise des risques.

Quels mécanismes de redondance et de récupération d’urgence avez-vous mis en place pour assurer la disponibilité des applications web en cas d’incident de sécurité ?

Des systèmes de redondance, des sauvegardes régulières, et des plans de récupération d’urgence sont en place pour minimiser les temps d’arrêt en cas d’incident de sécurité, assurant ainsi une disponibilité continue de la plateforme v6Protect.

L’infrastructure de v6Protect a été conçue en mettant l’accent sur la résilience. Chaque composant matériel au sein du système est redondant et peut être échangé en cas de panne. Chaque groupe logique de serveurs physiques ou de VMs est organisé en clusters afin de permettre la continuité de service en cas de panne d’une machine, en accueillant temporairement la charge supplémentaire sur les machines disponibles.

Synthèse :
– Haute disponibilité : datacenters, serveurs, réseaux, composants de sécurité et applicatifs (…),
– Répartition de la charge réseau, des bases de données,
– Résilience du stockage,
– Sauvegarde des données et gestion des délais de conservation,
– Redondance des datacenters en France.

Quelle est votre politique de sécurité ?

En tant que société de sécurité, nous nous soucions de la sécurité de vos données et de nos propres données.

Nous aimons faire preuve de transparence concernant nos politiques et nos pratiques de sécurité.

Nous avons déployé une politique de sécurité basé sur :
– ISO 27001 (Système de Management de la Sécurité de l’Information, SMSI),
– ISO 27017 (Code de pratique pour les contrôles de sécurité de l’information fondés sur l’ISO/IEC 27002 pour les services du Cloud).

La sécurité de vos données et de notre plateforme sont une priorité. Nous apportons une attention toute particulière à l’ensemble des bonnes pratiques et mesures de sécurité nécessaires.

Synthèse :
– Protection des réseaux et infrastructures,
– Protection anti-DDoS,
– Protection WAF Next Gen,
– Sécurité du transport des données,
– Chiffrement des données,
– Double authentification,
– Mots de passe forts et chiffrés.

Quelle est la résilience de l’hébergement de votre infrastructure ?

L’infrastructure de v6Protect a été conçue en mettant l’accent sur la résilience. Chaque composant matériel au sein du système est redondant et peut être échangé en cas de panne. Chaque groupe logique de serveurs physiques ou de VMs est organisé en clusters afin de permettre la continuité de service en cas de panne d’une machine, en accueillant temporairement la charge supplémentaire sur les machines disponibles.

Synthèse :
– Haute disponibilité : datacenters, serveurs, réseaux, composants de sécurité et applicatifs (…),
– Répartition de la charge réseau, des bases de données,
– Résilience du stockage,
– Sauvegarde des données et gestion des délais de conservation,
– Redondance des datacenters en France.

Quelle est votre politique RGPD ?

Une véritable gestion de données à caractère personnel a été mise en place afin de se conformer au Règlement Général sur la Protection de Données en vigueur et les processus internes ont été implémentées avec rigueur afin d’assurer le respect de la loi.

Quelle est la souveraineté des données de la plateforme ?

v6Protect est une société 100% française non soumise au Patriot Act US. En mode SaaS (Cloud), nous assurons l’hébergement de nos plateformes au sein de datacenters physiquement situés en France métropolitaine.

Synthèse :
– Données stockées sur le sol français,
– Hébergement Français,
– Solution 100% Française,
– Société Indépendante.

En quoi v6Protect est complémentaire d’un test d’intrusion ?

Un scanner de vulnérabilité et un test d’intrusion sont deux approches distinctes, mais complémentaires, utilisées dans le domaine de la cybersécurité pour identifier et remédier aux vulnérabilités des systèmes informatiques. Voici comment v6Protect complète un test d’intrusion :

1- Automatisation : v6Protect automatise la recherche de vulnérabilités connues. Il utilise une base de données de vulnérabilités préconfigurées pour identifier les points faibles potentiels,
2- Large Portée : v6Protect analyse rapidement un grand nombre d’actifs en peu de temps, ce qui les rend particulièrement utiles pour des environnements étendus ou dynamiques,
3- Détails Techniques : la plateforme fournis des informations techniques détaillées sur les vulnérabilités identifiées, telles que des descriptions, des références CVE (Common Vulnerabilities and Exposures), et les recommandations de correctifs,
4- Analyse Non Intrusive : v6Protect propose un mode d’analyse non intrusif, ce qui signifie qu’il n’interagit pas activement avec les systèmes et n’affectent pas leur fonctionnement normal.

En utilisant à la fois des scanners de vulnérabilité et des tests d’intrusion, une organisation adopte une approche plus holistique pour évaluer sa posture de sécurité, combinant l’automatisation rapide des scanners avec l’expertise humaine des tests d’intrusion.

Disposez-vous de connecteur avec solutions tiers (ticketing, SIEM, …) ?

Bénéficiez d’une intégration facile avec des logiciels tiers via les API et le contenu JSON. Vous pouvez également recevoir les données directement par des emails automatiques envoyés aux adresses emails de votre choix.

Cela améliorera favorablement votre processus de supervision globale.

Quelle est la différence entre une analyse non intrusive et une analyse intrusive ?

L’analyse non intrusive (également appelé analyse passive) vise à observer et à collecter des informations sans perturber, tandis que l’analyse intrusive implique des actions actives, parfois agressives, pour évaluer la résilience d’un système face à des attaques réelles.
Le choix entre les deux dépend souvent des objectifs spécifiques de l’évaluation de sécurité et des risques acceptables pour l’organisation. Les deux approches peuvent être utilisées de manière complémentaire dans une évaluation complète de la sécurité.

En quoi v6Protect propose-t-il une complémentarité avec les analyses non intrusive et les anlayses intrusives ?

Les deux approches peuvent être utilisées de manière complémentaire dans une évaluation complète de la sécurité.

Analyse Non Intrusive :
– L’analyse non intrusive est une approche de test de sécurité où l’outil examine les systèmes, les réseaux ou les applications sans perturber leur fonctionnement normal,
– L’objectif est de recueillir des informations et de détecter des vulnérabilités sans provoquer d’impact indésirable sur les systèmes en cours d’évaluation,
– La méthode non intrusive inclue la collecte d’informations passives, la recherche d’informations publiques, l’exploration de configurations, etc,
– L’analyse non intrusive est utilisée pour obtenir une vue d’ensemble sans causer de perturbations.

Analyse Intrusive :
– L’analyse intrusive, en revanche, implique des actions qui peuvent potentiellement perturber ou affecter le fonctionnement normal de l’application évalué,
– L’objectif est d’aller au-delà de la simple observation et d’interagir activement avec les systèmes pour tester leur résistance face aux attaques réelles,
– La méthode intrusive inclue des tentatives d’exploitation de vulnérabilités, des tests d’intrusion, des attaques de type “stress test” pour évaluer la robustesse, etc,
– L’analyse intrusive peut potentiellement causer des ralentissements de l’application.

Qu’est-ce qu’un pilotage continu de la sécurité selon Gartner ?

Aujourd’hui, les cyberattaques évoluent rapidement, ce qui pousse les entreprises à automatiser les contrôles et à déployer des correctifs de sécurité pour suivre le mouvement, mais ces tactiques ne réduisent pas l’exposition future. Ce qu’il faut, c’est un programme de gestion continue de l’exposition aux menaces (CTEM) qui met en évidence et priorise activement tout ce qui menace le plus votre entreprise. La création d’un tel programme nécessite un processus en cinq étapes.

Étape n° 1 : Étudier l’exposition à la cybersécurité, d’abord pour les menaces externes et celles liées au SaaS,
Étape n° 2 : Élaborer un processus de découverte des actifs et de leurs profils de risque,
Étape n° 3 : Hiérarchiser les menaces les plus susceptibles d’être exploitées,
Étape n° 4 : valider la manière dont les attaques peuvent fonctionner et la manière dont les systèmes peuvent réagir,
Étape n° 5 : Mobiliser les personnes et les processus.

Qu’est-ce que le Pen Testing as a Service (PTaS) ?

Le Pen Testing as a Service (PTaaS) fait référence à la fourniture de services de tests d’intrusion (penetration testing) sous la forme d’un service externalisé.

Dans ce modèle, les entreprises font appel à des fournisseurs de services spécialisés pour effectuer des tests d’intrusion sur leurs systèmes, applications et réseaux afin d’identifier et de corriger les vulnérabilités de sécurité.

Pourquoi cartographiez en temps réel sa surface d’attaque avec v6Protect​ ?

La cartographie en temps réel de la surface d’attaque, également connue sous le nom de Continuous Attack Surface Mapping, est une pratique essentielle en cybersécurité pour plusieurs raisons importantes :

1- Visibilité en Temps Réel : La cartographie en temps réel permet aux organisations de maintenir une visibilité constante sur l’évolution de leur surface d’attaque. Les environnements informatiques changent fréquemment en raison de mises à jour logicielles, de modifications de configuration, de nouveaux déploiements, etc. Une cartographie en temps réel offre une image actualisée de la surface d’attaque,
2- Détection Rapide des Changements : En identifiant immédiatement les modifications dans la surface d’attaque, les organisations peuvent détecter rapidement de nouveaux éléments, services ou vulnérabilités qui pourraient être exploitables par des attaquants,
3- Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces (CTEM) : La cartographie en temps réel s’inscrit dans la pratique de la gestion continue de l’exposition aux menaces (Continuous Threat Exposure Management, CTEM). Cela signifie qu’une organisation peut évaluer en permanence son exposition aux menaces, identifier les points d’entrée potentiels, et prendre des mesures proactives pour atténuer les risques,
4- Réactivité aux Menaces : En connaissant la surface d’attaque en temps réel, les équipes de sécurité peuvent réagir rapidement aux menaces émergentes. Si une nouvelle vulnérabilité est découverte ou si une menace spécifique est identifiée, l’équipe peut prendre des mesures immédiates pour atténuer le risque,
5- Amélioration de la Prévention et de la Détection : Une cartographie précise et en temps réel de la surface d’attaque améliore la capacité de prévenir les incidents de sécurité en appliquant des correctifs proactifs, et renforce la détection en identifiant rapidement les comportements anormaux,
6- Conformité aux Normes de Sécurité : Certains cadres de sécurité et réglementations exigent la gestion continue de la surface d’attaque. En maintenant une cartographie en temps réel, les organisations peuvent démontrer leur conformité aux exigences de sécurité,
7- Préparation aux Tests d’Intrusion : Pour les tests d’intrusion réguliers ou planifiés, une cartographie en temps réel offre une base précise pour simuler des scénarios d’attaque réalistes et identifier des vulnérabilités exploitées potentielles.

En somme, la cartographie en temps réel de la surface d’attaque est cruciale pour une cybersécurité efficace, permettant aux organisations de rester proactives, réactives et bien préparées face aux menaces en constante évolution dans le paysage de la sécurité informatique.

Pourquoi identifier en temps réel ses failles de sécurité ?

L’identification en temps réel des failles de sécurité est une pratique cruciale dans le domaine de la cybersécurité, offrant plusieurs avantages essentiels pour la protection des systèmes et des données d’une organisation.

Voici quelques raisons importantes pour lesquelles il est essentiel d’identifier en temps réel les failles de sécurité :

– Réactivité aux Menaces,
– Prévention d’Exploitation
– Réduction du Temps d’Exposition,
– Protection des Données Sensibles,
– Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces,
– Conformité Réglementaire,
– Préparation aux Tests d’Intrusion,
– Économie des Coûts,
– Gestion des Risques.

En somme, l’identification en temps réel des failles de sécurité est une composante essentielle d’une stratégie de cybersécurité efficace, offrant une protection proactive contre les menaces potentielles et contribuant à la résilience globale d’une organisation face aux défis de sécurité informatique.

Comment la plateforme v6Protect s’insère-t-elle dans un VOC ?

La plateforme v6Protect permet d’alimenter, et de manière continue, le VOC (Vulnerability Operations Center) :

1- Surveillance des Vulnérabilités : Surveillance constante des vulnérabilités au sein des systèmes informatiques de l’organisation,
2- Analyse des Vulnérabilités : Évaluation approfondie des vulnérabilités pour comprendre leur impact et leur criticité,
3- Coordination des Correctifs : Mise en place de mesures correctives pour atténuer les vulnérabilités, y compris l’application de correctifs logiciels et d’autres actions,
4- Intégration d’Intelligence sur les Menaces : Utilisation d’informations sur les menaces pour anticiper les vulnérabilités émergentes,
5- Réponse aux Incidents de Sécurité : Coordination des réponses aux incidents de sécurité liés à des vulnérabilités,
6- Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces (CTEM) : Pratique de gestion visant à évaluer et atténuer en permanence l’exposition aux menaces,
7- Éducation et Sensibilisation : Sensibilisation des employés et des parties prenantes à l’importance de la gestion des vulnérabilités.

Comment v6Protect accompagne les sites de ecommerce dans la norme PCI DSS v4 ?

La norme PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) est une série de mesures de sécurité destinées à garantir la protection des données de cartes de paiement

En réponse aux attentes réglementaire, v6Protect aide à maintenir un Programme de Gestion des Vulnérabilités sur les périmètres suivants :

– Protéger Tous les Systèmes et Réseaux Contre les Logiciels Malveillants,
– Développer et Maintenir des Systèmes et des Logiciels Sécurisés.

En quoi Web App Vulnerability se différencie-t-il des autres scanners de vulnérabilités ?

Web App Vulnerability n’est pas qu’un simple scanner de vulnérabilités. Il se positionne comme une plateforme d’EASM (External Attack Surface Management).

L’External Attack Surface Management (EASM) se réfère à la pratique de gestion de la surface d’attaque externe d’une organisation. La surface d’attaque externe comprend tous les éléments qui sont exposés à l’extérieur de l’infrastructure d’une entreprise et qui pourraient potentiellement être exploités par des acteurs malveillants. Cela englobe les points d’entrée accessibles depuis Internet.

Ci-dessous quelques points où Web App Vulnerability se distingue particulièrement :

1- Précision élevée : il minimise les faux positifs,
2- Facilité d’utilisation : il propose une interface utilisateur intuitive et des processus simplifiés,
3- Intégrations : il a la capacité à s’intégrer facilement avec d’autres outils de sécurité ou plates-formes existantes,
4- Rapidité : Il minimise le temps nécessaire pour effectuer des analyses passives (non intrusice) et intrusive,
5- Analyse approfondie : Il va au-delà des vulnérabilités superficielles et offre une analyse approfondie (technologies, CVEs, SSL, Configuration web, OWASP 10, Ports),
6- Support technique : réactif et situé en France,
7- Mises à jour fréquentes : mises à jour quotidiennes de la base de données de vulnérabilités.

J’ai oublié mon mot de passe

Pensez à vous assurer que vous renseignez la bonne adresse email pour vous connecter.

Si c’est bien le cas, vous pouvez faire une demande de réinitialisation de votre mot de passe en dessous du formulaire de connexion. Vous recevrez instantanément un email avec la procédure à suivre pour créer un nouveau mot de passe.

Si le problème persiste, contactez-nous en indiquant l’adresse e-mail avec laquelle vous avez créé votre compte.

Comment utiliser conjointement le CVSS Score, l’EPSS et le CISA KEV avec v6Protect ?

L’utilisation conjointe du CVSS Score, de l’EPSS, et du CISA KEV peut fournir une approche holistique pour évaluer, prioriser et traiter les vulnérabilités de manière efficace en fonction de la sévérité, de la probabilité d’exploitation, et des preuves d’exploitation réelle dans le passé.

Voici comment vous pourriez intégrer ces outils dans votre processus de gestion des vulnérabilités :

– Évaluation Initiale :
Utilisez le CVSS pour évaluer la sévérité de la vulnérabilité.
Intégrez l’EPSS pour anticiper les vulnérabilités qui pourraient être exploitées dans un futur proche.
– Priorisation :
Utilisez le CVSS pour attribuer des priorités en fonction de la gravité
Intégrez le CISA KEV pour identifier les vulnérabilités déjà exploitées dans la nature, ce qui peut justifier une priorité accrue.
– Corrections Rapides :
En cas de vulnérabilités avec un CVSS élevé, une forte probabilité d’exploitation selon l’EPSS, ou celles répertoriées dans le CISA KEV, envisagez des corrections rapides pour minimiser le risque.
– Surveillance Continue :
Surveillez les mises à jour du CISA KEV pour rester informé des vulnérabilités récemment exploitées.
Réévaluez régulièrement les scores CVSS et les prédictions d’EPSS pour vous assurer que votre compréhension des risques est à jour.

Comment v6Protect aide au CTEM (Continuous Threat Exposure Management) ?

La Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces (Continuous Threat Exposure Management, CTEM) est une approche qui vise à évaluer et à atténuer en permanence l’exposition aux menaces d’une organisation. Elle implique une surveillance constante des actifs, des vulnérabilités et des menaces, ainsi que des actions continues pour minimiser le risque.

Voici quelques caractéristiques sur lesquelles la plateforme v6Protect aide :
1- Surveillance Continue des risques
2- Analyse de la surface d’attaque visible depuis l’extérieur
3- Évaluation des Vulnérabilités
5- Compréhension des menaces réelles (KEV, EPSS, MITRE ATT&CK, CVSS Score, ….)
5- Prioritisation des Risques
6- Actions Correctives Continues
7- Automatisation des Processus de surveillance et de remédiation
8- Réponse aux Incidents Continue suite à la réception des alertes et rapports
9- Adaptabilité : mapping des technologies et de la surface d’attaque quotidien
10- Évaluation des Performances : suii des évolutions et comparatif dans le temps

Comment v6Protect aide au CTEM (Continuous Threat Exposure Management) ?

La Gestion Continue de l’Exposition aux Menaces (Continuous Threat Exposure Management, CTEM) est une approche qui vise à évaluer et à atténuer en permanence l’exposition aux menaces d’une organisation. Elle implique une surveillance constante des actifs, des vulnérabilités et des menaces, ainsi que des actions continues pour minimiser le risque.

Voici quelques caractéristiques sur lesquelles la plateforme v6Protect aide :
1- Surveillance Continue des risques
2- Analyse de la surface d’attaque visible depuis l’extérieur
3- Évaluation des Vulnérabilités
5- Compréhension des menaces réelles (KEV, EPSS, MITRE ATT&CK, CVSS Score, ….)
5- Prioritisation des Risques
6- Actions Correctives Continues
7- Automatisation des Processus de surveillance et de remédiation
8- Réponse aux Incidents Continue suite à la réception des alertes et rapports
9- Adaptabilité : mapping des technologies et de la surface d’attaque quotidien
10- Évaluation des Performances : suii des évolutions et comparatif dans le temps

Où puis-je consulter mes factures ?

À chaque paiement, V6Protect édite automatiquement une facture qui est envoyée à l’adresse e-mail que vous nous avez indiquée.

Comment protéger efficacement vos sites Web avec AI Protect ?

Notre WAF (Web Application Firewall), basé sur l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning, analyse en temps réel le trafic des utilisateurs de votre site web et bloque les comportements malveillants. Les règles de l’OSWAP sont toutes répertoriées. Vous êtes protégés contre les hackers et les Bad bots.

CE QUE NOUS ANALYSONS :
– Nombre de hits par adresse IP
– Vitesse de crawl
– Récurrence des hits
– Nombre de hits générant des erreurs
– IP réputation
– User-Agent Suspect
– Tentative d’injection de code malveillant
– Analyse comportementale

POUR VOUS PROTÉGER CONTRE :
– Les Malwares
– La Perte et vol de données
– La dégradation de l’image et de la notoriété de votre société
– Le déni de service Applicatif
– La tentative d’injection de code malveillant
– Les cyberattaques web
– Les Bad bots

Comment détecter vos vulnérabilités au plus tôt ?

Web App Vulnerability permet d’identifier les failles de sécurité et d’anticiper les risques de cyber attaques.

La solution va vous permettre de :
– Tester votre applicatif pour évaluer votre exposition potentielle et l’impact que pourrait avoir une attaque pour votre société
– Identifier les technologies obsolètes et les composants applicatifs critiques exposés aux attaques
– Maintenir à jour vos plateformes web
– Vérifier votre niveau de protection et de sécurité : détection WAF et état du certificat SSL
– Identifier vos failles par technologies, criticité et impact potentiels
– Gérer vos risques

Comment la plateforme v6Protect aide à la remédiation ?

La solution aide à gérer vos priorités face aux menaces détectées.

Une corrélation fine est réalisée entre les technologies utilisées par votre site web et une base de données exhaustive répertoriant en temps réel les menaces selon leur niveau d’impact sur votre activité. Vous disposez de l’ensemble des correctifs applicables de manière centralisée, simplifiant votre patch management. Une classification selon la criticité des failles et l’impact potentiel vous permet de piloter votre plan d’action sécurité sereinement.

La corrélation est basée sur une base de données profondes de vulnérabilités. Elle couvre les références croisées de sources multiples, alignée sur le dictionnaire officiel CPE et CVE et limitant les faux positifs.

Vous réduisez considérablement vos efforts et le temps alloué pour profiler vos menaces d’actifs en tirant parti du grand nombre de sources de renseignements de confiance.La base de données est reconnue comme étant compatible CVE, CWE et OVAL. MITRE valide l’exactitude et la fiabilité de la base de données.

Quels sont les outils disponible pour le pilotage de la sécurité ?

Un pilotage de la sécurité grâce à de simples outils automatisables :
– Des Tableaux de bord en temps réel : Portfolio, AI Protect, Web App Vulnerability
– Un reporting automatisable avec la possibilité d’éditer un rapport de sécurité de votre plateforme web
– La mise à disposition de vos patchs correctifs
– Le security score de votre site afin d’identifier l’évolution de votre niveau de risque et l’impact de vos actions correctives

Que propose v6Protect ?

V6Protect fournit une solution globale pour réaliser un pilotage simplifié de la sécurité des sites web et les protéger, en proposant une analyse des risques identifiés.

Comment vais-je pouvoir piloter la sécurité de mon web ?

Le pilotage de cette solution de sécurité repose sur 4 Piliers :

– Une Protection des sites web automatisée basée sur de l’Intelligence Artificielle et du Machine Learning, simple à déployer et sans administration,
– Une Détection des vulnérabilités par un scanner nouvelle génération, mettant en évidence vos composants applicatifs sensibles,
– Une Aide à la Remédiation des failles de sécurité, basée sur une corrélation entre les failles détectées et notre librairie de vulnérabilités,
– Un Pilotage de la sécurité grâce à des outils simples et automatisables : Tableaux de bord en temps réel et reporting automatique, rapport comparatif récurrent.

Comment est utilisé l’IA et le Machine Learning pour protéger votre site web ?

Notre WAF (Web Application Firewall), basé sur l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning, analyse en temps réel le trafic des utilisateurs de votre site web et bloque les comportements malveillants. Les règles de l’OWASP sont toutes enregistrées et répertoriées. Vous êtes protégé contre les hackers et les bad bots.

Comment fonctionne l’Intelligence Artificielle ?

L’Intelligence Artificielle va analyser un ensemble de critères tels que le nombre de hits par adresse IP, la vitesse de crawl, la récurrence des hits, le nombre de hits générant des erreurs, l’IP réputation, l’user-Agent Suspect, la tentative d’injection de code malveillant, l’analyse comportementale (gestion des faux positifs).

Qu’est-ce qui différencie notre WAF AI Protect d’un autre WAF ?

En plus d’intégrer toutes les règles de l’OWASP, notre Par-Feu Applicatif (Web Application Firewall), va analyser et modéliser les comportements des utilisateurs en temps réel.   L’Intelligence Artificielle va mesurer la distance liée au parcours type du site et bloquer les tentatives d’attaques, tout en limitant les faux positifs.

Notre Par-Feu Applicatif est plus difficile à détecter et moins prédictible pour un attaquant. Mais surtout, vous n’avez aucune administration de règles à gérer, l’IA s’occupe de tout et implémente les scénarios de risques automatiquement.

Contre quoi me protège l’Intelligence Artificielle ?

Le WAF va protéger votre site web contre de nombreuses attaques tes que les Malwares, la Perte et vol de données, la dégradation de l’image et de la notoriété de votre société, le déni de service Applicatif, la tentative d’injection de code malveillant, les cyberattaques web tels les Bad Bots.

En quoi v6Protect va plus loin que les autres outils de sécurité ?

Grâce à notre travail continue de veille des vulnérabilités, d’échanges avec la communauté de la cybersécurité et des organisations gouvernementales, nous travaillons constamment pour développer notre IA et notre machine Learning. Mais quel que soit votre politique de patch management, notre solution de Firewall Applicatif, « AI Protect », vous protège sans que vous ayez besoin de savoir gérer votre sécurité.

Quels avantages m’apporte la création d’un compte ?

La création d’un compte vous permet d’accéder à davantage de fonctionnalités, telles que :

– La visualisation de votre profil
– La création de comptes utilisateurs et la gestion des droits fine
– La mise à disposition de vos factures
– L’accès à votre porfolio afin de suivre le niveau de sécurité de votre ou de vos site(s) Web
– La visualisation d’un Tableau de bord concernant tous les éléments de sécurité d’un site web
– Le suivi en temps réel de l’efficacité de notre WAF qui vous protège grâce à notre solution AI Protect
– Le lancement d’analyse de la surface applicative de votre site web et le suivi de vos risques via notre solution de gestion des vulnérabilités Web App Vulnerability
– Le pilotage de la sécurité de votre plateforme web et la mise à disposition des patchs correctifs pour procéder à la remédiation de vos failles
– La génération de rapports automatique au format pdf
– L’accès à nos ressources : FAQ, CGU, Politique de confidentialité

Quels sont les moyens de paiement acceptés ?

Les paiements en virement bancaire sont acceptés. Nous acceptons également les paiements par prélèvement bancaire et mandat SEPA.

Je n’arrive plus à accéder à mon compte d’utilisateur

Pensez à vous assurer que vous renseignez la bonne adresse email pour vous connecter. Si c’est bien le cas, vous pouvez faire une demande de réinitialisation de votre mot de passe en dessous du formulaire de connexion. Vous recevrez instantanément un email avec la procédure à suivre pour créer un nouveau mot de passe. Si le problème persiste, contactez-nous en indiquant l’adresse e-mail avec laquelle vous avez créé votre compte.

Je souhaiterais sécuriser un site web supplémentaire, comment procéder ?

Vous pouvez nous contacter et nous communiquer vos besoins, nous construirons ensembles une offre sur mesure.

J’ai des besoins supérieurs aux offres présentées, est-ce possible ?

Vous pouvez nous contacter et nous communiquer vos besoins, nous construirons ensemble une offre sur mesure.

Est-il possible de partager mon compte/ offre avec des collègues ou collaborateurs ?

v6Protect dispose d’une fonctionnalité de multicomptes. Elle vous permet de créer des comptes secondaires rattachés au vôtre.

Ainsi, vous partagerez les Dashboard, rapports, analyses sans avoir à communiquer votre mot de passe et vous pouvez gérer les droits des utilisateurs créés de façon fine.

Puis-je payer avec une autre monnaie que l’Euro ?

Actuellement, nous acceptons uniquement les paiements en Euro.

Si cette solution n’est pas envisageable pour vous, n’hésitez pas à nous contacter, afin de trouver une solution adaptée.

Vos offres impliquent-elles un engagement sur la durée ?

Les abonnements vous engagent pour une durée d’un an et sont renouvelés automatiquement, mais vous pouvez y mettre fin à tout moment (1 mois au moins avant la reconduction).