Les types de bots filtrés par le WAF

intelligence artificielle waf

Pour protéger vos serveurs des programmes malveillants, il est important de recourir à des pare-feu intelligents. L’une des meilleures alternatives en la matière est sans doute le WAF (Web Application Firewall), conçu pour lutter entre autres contre les bots malveillants. Ce dernier est doté de fonctionnalités pouvant garantir la sécurité de vos données, que ce soit sur vos sites ou sur vos applications Web. À travers ces lignes, vous en saurez plus sur ce pare-feu de protection, notamment sur les types de bots qu’il est capable de filtrer.

  1. Définition du WAF
  2. Pourquoi installer un WAF ?
  3. Analyse des bots qui viennent sur un site
  4. Bien protéger son site avec un WAF intelligent

Définition du WAF

Le WAF est un pare-feu qui examine les paquets des requêtes HTTP/S et neutralise en temps réel tout comportement suspect. Grâce à un WAF complet et performant, vous pourrez contrôler le nombre de requêtes (hits) effectuées à l’endroit de votre serveur et la fréquence à laquelle une même adresse IP lance une demande pour visualiser vos pages web. Cela permettra de prévenir les risques d’attaques volumétriques, notamment les DDoS.

 

Pourquoi installer un WAF ?

Face aux compétences techniques développées par les experts programmeurs de codes malveillants, il faut adopter des solutions conséquentes pour résister aux diverses cyberattaques, d’où l’intérêt d’un WAF. Cette solution basée sur l’intelligence artificielle est idéale pour assurer la protection de votre serveur Web contre tout type de menace. Elle peut être implémentée en software sans apporter des modifications à vos applications Web. Ainsi, vous pouvez l’installer pour protéger vos services en ligne.

 

Analyse des bots qui viennent sur un site

Comme chaque système de sécurité, le WAF est doté de fonctionnalités spécifiques pour contrer les programmes malveillants, qu’il s’agisse de hits, d’user-agent suspect ou de virus. C’est un dispositif de sécurité mis en place entre une application Web et un utilisateur potentiel. Lorsqu’une demande est envoyée, celle-ci passe d’abord par le WAF qui l’analyse. Ensuite, cette requête sera à son tour transmise à l’application en cas de conformité aux règles de ce pare-feu.

● Contrôle des hits par adresse IP

Utilisez un système de sécurité capable de contrôler à la fois, les échanges de données entre les machines de vos internautes et le nombre de demandes ayant engendré un renvoi de données vers l’internaute. En plus, il est souhaitable que le WAF puisse contrôler le trafic favorisé par les sites qui vous sont affiliés. Si vous utilisez un système de sécurité capable de suivre l’audience sur votre site en fonction des adresses IP, vous pourrez détecter rapidement toute sollicitation abusive de vos services en ligne.

● Robot de Crawl et user-agent suspect

Le WAF est essentiel pour contrer les attaques causées par l’intermédiaire de codes malveillants et pour détecter les user-agent suspect. Grâce à lui, le gestionnaire de site peut détecter toute utilisation suspecte d’un robot qui épuise la bande passante et empêcher ce robot de visiter les pages du site. En outre, il existe des robots de crawl programmés pour explorer et analyser de façon autonome et automatique les sites internet. Cette fonction assurée par ces robots crawleurs aide au référencement de votre site. Ainsi, lorsque votre site est bien sécurisé et que le trafic y est bien contrôlé, la fréquence de crawl est plus importante.

● Les risques référencés par l’OWASP

Il est préférable d’opter pour un WAF assurant l’identification et la gestion des risques référencés par l’OWASP (Open Web Application Security Project). Au nombre de ces menaces, on peut citer, entre autres, l’injection SQL qui peut affecter considérablement tout système de gestion de base de données et ouvrir ainsi l’accès aux informations stockées dans votre système. De plus, un serveur Web peut être exposé à des risques de cassure de son système d’authentification, ce qui peut entraîner un vol de session et donc l’appropriation du serveur de l’entreprise par d’autres entités. Par ailleurs, s’il s’agit d’une application de paiement en ligne de faible sécurité, les risques d”exposition de données sensibles sont élevés. En effet, d’éventuelles failles liées aux données sensibles telles que les numéros de carte et les mots de passe pourraient être enregistrées.

● Les attaques DDos : attaques par déni de service distribué

Les attaques « Distributed Denial of Service ou DDoS » peuvent affecter l’accessibilité à un système, soit par saturation de la bande passante du réseau, soit par l’ouverture d’un grand nombre de sessions dans un intervalle de temps réduit. Ainsi, le serveur Web d’une entreprise peut faire l’objet d’attaque DDoS provoqué par un nombre important de machines compromises appelées botnets. Elles exercent des traitements de façon simultanée dans le but d’interrompre le bon fonctionnement du système informatique de la société. Ces attaques dites volumétriques sont très fréquentes et se comptent par millier chaque jour, surtout chez les grandes marques d’e-commerce. Il faut donc s’en protéger.

● Les attaques aux scripts XSS

Ces attaques consistent à l’injection d’un script client vers le serveur. Ce processus permet à l’attaquant de s’emparer du code HTML de votre site Web et d’envoyer un lien personnalisé vers vos clients qui ne se douteront, a priori, d’aucune malversation. Une fois que vos clients accèdent au lien malveillant programmé par l’attaquant, celui-ci peut obtenir les informations communiquées par le client. Mais, avec l’installation d’un WAF sur votre site ou application, les requêtes du client suspect seront automatiquement redirigées sur ce système sécurisant pour être neutralisées.

● Détection de comportements malveillants

Deux modèles de sécurité sont souvent utilisés par cet outil de protection. Il s’agit des modèles de sécurité positif et négatif, encore appelés listes noires et blanches. Ainsi, on programme le serveur à détecter comme trafic dangereux des comportements construits manuellement par l’administrateur du site. Il en est de même pour les comportements positifs. Ainsi, l’application Web s’attend à un mode d’utilisation plus ou moins précis. Si ce mode d’utilisation s’éloigne des bonnes pratiques, le serveur donne une alerte.

 

Bien protéger son site avec un WAF intelligent

Avec un WAF intelligent, la vérification des entrées et sorties des pages et applications web est assurée et sur la base des conditions de sécurité établies. Ainsi, en cas de menaces, le blocage et le déclenchement du système d’alerte sont programmés. Mieux encore, il permet de prévenir les accès non autorisés, les fuites d’informations et la prise en main de votre système par une entité extérieure. Chez V6Protect, notre Intelligence Artificielle a été conçue pour ne nécessiter aucune administration et grâce au Machine Learning à apprendre automatiquement au fur et à mesure de son utilisation. Pour en savoir plus, contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *